Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Henri Edouard Raphaël Jeaux

est né le 29 août 1882 à Barzan (Charente-Maritime (17))

Fils de Jeaux François Henri, marin, maître de barque et de Maillard Sydonie Louise, sans emploi, Henri naît et grandit, avec sa sœur de quatre ans son aînée, à Barzan (17), aux Monards. Dans ce quartier se situe le port de la commune, lequel débouche sur l’estuaire de la Gironde. Henri fréquente l’école communale de Barzan.

L’environnement maritime dans lequel il évolue ainsi que l’exemple de son grand-père et de son père le conduisent, le 16 février 1899, à devenir "inscrit maritime". Il navigue comme novice au bornage (navigation côtière limitée) à bord du sloop "Stella Marie", port d’armement Royan. Il est inscrit définitif le 29 août 1900.

Le 04 septembre 1902, mobilisé, il rallie le "4e Dépôt des équipages la flotte" à Rochefort, il est matelot de 3e classe.

Le 26 septembre 1902 il rejoint, pour formation, l’aviso transport "Saône", désarmé, qui abrite la  "Caserne dépôt des apprentis gabiers" à Brest. Il est breveté de cette spécialité le 19 février 1903.

Le 15 avril 1903 il est désigné pour la frégate école "Melpomène", voilier basé à Brest.

Le 19 septembre 1903 il rallie le croiseur cuirassé "Gloire" alors en armement pour essais à Lorient.

Le 19 septembre 1903 il est matelot de 2e classe.

Le 1er avril 1904 il est matelot de 1er classe.

Le 02 avril 1904 il embarque à bord du croiseur de 2e classe "Lavoisier", navire amiral de la "Division navale de Terre-Neuve et d'Islande". En mai le bâtiment est en mission à Saint Pierre et Miquelon où il assure des tâches de protection des pêches.

Le 13 septembre 1904 il rejoint le croiseur de 2e classe "Troude", de la "Division navale de l’Atlantique".

Le 15 octobre 1905 il est promu Quartier-maître de 2e classe de manœuvre.

Le 1er janvier 1906 il est en service à la "Défense fixe" de Rochefort.

Le 10 septembre 1906 il revient naviguer au bornage, comme patron ou maître, à bord de différentes unités .

Les sloops "Stella Marie" et "Clarisse" armés à Royan, les coureaux "Maurice Marguerite", "André Suzanne" et "Graveyron", armés à Bordeaux.

Le 21 avril 1908 il épouse Anne Amélie Lezeau.

Le 17 février 1909, naissance de sa première fille.

Le 16 novembre 1910, naissance de sa deuxième fille.

Le 1er juillet 1912 Henri est réadmis pour 3 ans dans la marine Nationale, il est affecté à la "Direction du port" de Rochefort en qualité de marin de direction de port.

Le 1er décembre 1917, il est réformé par décision du conseil de santé, décision entérinée par le Conseil d’État.

Le 06 novembre 1918, Henri décède à son domicile des suites d’une maladie imputable au service, il est déclaré "Mort pour la France". Il laisse une veuve et deux orphelines qui sont adoptées par la Nation, le 23 avril 1920, en qualité de pupilles de la Nation.

Son nom est inscrit sur la plaque commémorative du monument aux morts de Barzan

Il était Quartier-maitre 2è classe manoeuvrier.
Son unité : Direction du port-Rochefort
Il est décédé le 06 novembre 1918.
Son corps repose au cimetière de Barzan (17)
Son décès est inscrit à la commune de Barzan(17)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours

 ESS de Jeaux Henri Édouard. Raphaël

 Famille : Photos de Jeaux Henri Raphaël, du monument aux Morts de Barzan et documents divers

 Site Mémoire des hommes

Direction du port-Rochefort

Direction du port-Rochefort
184658
Jeaux
Barzan
Charente-Maritime (17)
29 août 1882
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 17/1918