Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Casimir François Marie Bleunven

est né le 14 janvier 1919 à Loc Brévalaire (Finistère (29))

Originaires de Plouguerneau (29) Sezny et son épouse Marie s’installent dans la commune de Loc Brévalaire, distante de 13 kilomètres, dans la ferme de “Kerven”. C’est là que naît Casimir François Marie fils de Sezny Marie agriculteur (44 ans) et de Marie Françoise Joséphine Loäec agricultrice (39 ans).

Entouré de ses 4 frères et 3 sœurs, Casimir aurait pu avoir une belle jeunesse mais sa vie est vite marquée, alors qu’il n’a pas encore un an, par la mort de son père. Ce dernier décède, en 1919, de ses blessures reçues pendant la guerre 14/18.

Sa mère doit alors trimer pour élever ses huit enfants, même si le 20/03/1924 Casimir est adopté par la nation.

Durant sa scolarité, il fréquente l’école Saint Joseph de Plabennec et aide aux travaux de la ferme dès qu’il est disponible. Cependant pour subvenir aux besoins de sa famille, plus que par vocation, il s’engage pour trois ans, dans la marine Nationale à "l’école des mousses " dès l’âge de 17 ans, le 29 octobre 1937.

Immatriculé 3525-B-37, Casimir fait ses classes au "2ème Dépôt des équipages de la flotte " et rallie à l’issue le cuirassé instruction "Océan" basé à Toulon, du 06 novembre au 1er juillet 1938 comme radiotélégraphiste. C’est à cette date et avec ses excellents résultats qu’l est promu matelot de 2ème classe Breveté Elémentaire radio. Après un bref nouveau passage au "2ème Dépôt des équipage de la flotte", le temps de prendre quelques jours de congé, il est désigné à compter du 17 décembre 1938 sur le croiseur sous-marin "Surcouf "le plus grand submersible du monde de l’époque.

Entre 1938 et 1939 le "Surcouf "effectue une mission aux Antilles escortant des convois d’Halifax et des Antilles. Le sous-marin quitte Fort de France le 9 septembre 1939 pour venir caréner à Brest.

Malheureusement, alors que Casimir est promu à une belle carrière, un sort funeste l’attend le 3 novembre 1939 pendant la "Drôle de guerre ",  il se noie accidentellement en regagnant son bord, trompé par l’obscurité imposée qui régnait dans le port militaire de Brest, pour éviter aux bâtiments présents de servir de cibles aux attaques aériennes.

Casimir, célibataire, décède à 20 ans et totalise seulement de 2 ans de service effectif dont 1 an et 8 mois embarqué.

Son nom figure sur le monument aux morts de Loc Brévalaire.

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Surcouf
Il est décédé le 03 novembre 1939.
Son corps repose au cimetière de Loc Brévalaire (29)
Son décès est inscrit à la commune de Loc Brévalaire (29)
Document portant la mention MPLF : fiche Mémoire des hommes

Surcouf

63

Le croiseur sous-marin Surcouf, 4218 tonnes en plongée, fleuron de la flotte sous-marine française du moment, construit par l'arsenal maritime de Cherbourg, est mis en service le 16 avril 1934.

En 1940, pour éviter d'être capturé par les Allemands, il quitte Brest et rallie Plymouth en Angleterre, où il va être saisi par les Britanniques, à l'instar d'autres bâtiments français stationnés dans les ports anglais. Cette prise occ...

Surcouf
184677
Bleunven
Loc Brévalaire
Finistère (29)
14 janvier 1919
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
1/1919 acte de naissance