Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Pierre Louis Marie Cariou

est né le 29 octobre 1911 à Loctudy (Finistère (29))

Pierre est le fils de Jean-Louis Cariou, marin pêcheur, et de Marie-Louise-Josèphe Le Tanter, son épouse, ménagère. Il est le second d’une fratrie de 3 enfants : Marie-Louise (1910-1918), Pierre (1911-1940), Bernadette (1914-1995).
Pierre passe son enfance à Loctudy, où ses parents sont domiciliés près de la cale. Il fait sa scolarité à Loctudy et à Pont-l’Abbé.
A 16 ans, Pierre embarque avec son père, patron de pêche sur le canot "Louise". Il est inscrit maritime provisoire, au quartier de Guilvinec, sous le matricule n° 3462. Le 21 janvier 1930, Pierre est inscrit maritime définitif au quartier de Guilvinec, sous le matricule n° 3619. Il embarque alors au bornage sur le canot "Louise ", armé au port de Guilvinec.
A 20 ans, Pierre est appelé pour effectuer son service militaire. Il est incorporé le 3 novembre 1931, au "2e Dépôt des équipages", à Brest, sous le matricule n° 3687 B 31, comme matelot de 2e classe sans spécialité. A l’issue de sa formation maritime, il embarque le 25 novembre 1931 à Brest sur le croiseur lourd "Foch" qui vient d’être achevé au port militaire. Le croiseur intègre "l’Escadre de la Méditerranée " à Toulon.
Le 1er juin 1931, après avoir passé avec succès le brevet de la spécialité gabier, Pierre est promu matelot de 2e classe. Il est promu matelot de 1re classe le 1er janvier 1933. Il est promu quartier-maître de manœuvre le 1er octobre 1933. Après 24 mois de service militaire, et avoir reçu un certificat de bonne conduite, avec la mention "Très satisfaisante", Pierre est congédié de la Marine nationale le 3 novembre 1933. Il est versé dans la réserve de l’Armée navale, et rejoint sa famille à Loctudy.
A peine arrivé à Loctudy, il embarque de nouveau à la petite pêche sur le canot "Louise ", jusqu’à juillet 1934. Ensuite, il embarque à Auray au cabotage sur le navire "Perchouthon " jusque septembre 1934. De retour à Loctudy, Pierre embarque, comme matelot, sur le canot "Louise " de novembre 1934 à février 1935. Pierre fait un stage au port de Guilvinec et passe avec succès l’examen et obtient le certificat de capacité et de conduite des bateaux à moteur. Dès le mois de mars 1935, Pierre embarque comme patron de pêche sur le canot "Louise " pendant cinq mois.
En août 1935, Pierre rejoint le port de Brest pour embarquer, comme matelot au cabotage, sur le navire "Douar Breiz " qui dessert, à partir de Brest, les ports du Finistère et du Morbihan.
Le 23 janvier 1937, Pierre Louis Marie CARIOU se marie à la mairie de Loctudy avec Jeanne Louise Marie ANDRO, brodeuse, native de Loctudy, fille de marin pêcheur. De cette union naît un enfant : Gilbert Marcel Jean CARIOU, né le 20 mai 1938 à Loctudy. En 1939, la mère de Pierre décède à son domicile, à l’âge de 51 ans.
En janvier 1938, il embarque à Quimper comme matelot au cabotage sur le navire "Gustave " pour une période de cinq mois. Débarqué à Loctudy, Pierre embarque de nouveau au port de Guilvinec, comme matelot au cabotage, sur le navire "Perchouthon". En août 1939, il est nommé commandant du navire "Perchouthon" durant deux mois.
En septembre 1939, la guerre éclate contre l’Allemagne. Pierre est alors mobilisé. Il rejoint le 2 mai 1940 le "2e Dépôt des équipages " à Brest, où il apprend qu’il est désigné pour une affectation au port de Dakar au Sénégal. Il reçoit sa feuille de route pour rejoindre le port de Bordeaux, où il doit embarquer à destination de Dakar, sur le paquebot mixte "Brazza ", de la compagnie des Chargeurs Réunis, réquisitionné et aménagé en transport de troupes entre la métropole et les colonies d’Afrique de l’Ouest.
Le "Brazza", sous le commandement du lieutenant de réserve RÉBILLARD, quitte le port Bordeaux le 25 mai 1940 en direction des côtes africaines, avec à son bord 444 passagers et 132 membres d’équipage. Il est escorté par l’aviso "Enseigne de vaisseau Henry" de la Marine nationale. Le 28 mai, à 8 h 30 du matin, alors que le paquebot faisait route vers Dakar avec une escale au port de Casablanca, il est torpillé par le sous-marin allemand U 37 à 80 milles dans le 255 du cap Finisterre (Espagne). Ce torpillage fait 379 morts, ou disparus, dont le commandant, des membres de l’équipage et des passagers, dont le quartier-maître Pierre CARIOU. Les 197 rescapés sont recueillis par l’aviso escorteur, et rapatriés au port de Lorient.
Un jugement rendu le 17 septembre 1942 par le Tribunal civil de Quimper, déclare constant le décès de CARIOU Pierre Louis Marie, né le 29 octobre 1911 à Loctudy, époux de Jeanne Louise Marie ANDRO, domicilié à Loctudy, quartier-maître de manœuvre à bord du paquebot "Brazza", disparu en mer lors de la perte du bâtiment au large des côtes espagnoles, torpillé par l’ennemi, mort pour la France. Le jugement est transcrit le 12 novembre 1942 à la mairie de Loctudy.
Le quartier-maître de manœuvre CARIOU Pierre est cité à l’ordre du Corps d’Armée, à titre posthume, par Ordre n° 320 E.M.G.O. du 15 mai 1951, en ces termes : « Tombé glorieusement à son poste de combat ». Cette citation comporte la Croix de guerre 1939-1945, contre l’Allemagne, avec étoile de vermeil.
Par décret du 21 juin 1951, paru au Journal officiel de la République du 24 juin 1951, la Médaille militaire a été conférée, à titre posthume, à Monsieur CARIOU Pierre, quartier-maître de manœuvre, mort pour la France.
Le nom de CARIOU Pierre est inscrit sur le monument aux morts de la commune de Loctudy.

Il était Quartier-Maître.
Son unité : Brazza
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Il est décédé le 28 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Loctudy (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Brazza

26

Ex "Camranh", paquebot des Chargeurs Réunis (10 387tx), le "Brazza" devient transport de troupe. Il quitte Bordeaux le 24 mai 1940 avec à bord 576 personnes, 444 passagers et 132 membres d'équipage. A l'entrée de la Gironde il reçoit son escorte, l'aviso "Enseigne Henry", qui navigue à la vitesse maximale de 12 noeuds.

En route sur Casablanca, le paquebot est torpillé le 28 au large du cap Finisterre (Espagne) par l'U37, à 100 milles d...

Brazza
184720
Cariou
Loctudy
Finistère (29)
29 octobre 1911
Aucune
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
1941/33