Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Henri SAUDAIN

est né le 30 mai 1921 à Hérouvillette (Calvados (14))

Henry Auguste Louis Paul, fils de Henri Louis Victor Saudain 29 ans ouvrier d'usine et de Blanche Augustine Ambroisine Saudain 35 ans sans profession, naît à Hérouvillette (14) où il habite.

Mais son horizon s'assombrit. Tout d'abord pupille de la nation, il est placé ensuite à l'assistance publique.

Ballotté de famille d'accueil en famille d'accueil, son adolescence n'est pas des plus heureuses et c'est pourquoi dès l'âge requis il aspire à s'engager dans la marine nationale.

Incorporé le 7 mars 1939, il signe pour 5 ans au “5 e dépôt des équipages de la flotte de Toulon“ sous le matricule 909-C-39. Après un mois de classes, il rallie le cuirassé "Paris" où il se forme à la spécialité de chauffeur.

7 mois plus tard, il débarque avec de sérieux acquis et de bonnes appréciations, portant le grade de matelot de 2 e classe breveté élémentaire chauffeur, le 1er novembre 1939.

Après un bref passage au “2 e dépôt des équipages de la flotte de Brest“, comblé il embarque sur le contre-torpilleur "Jaguar " mais sort funeste, il périt en mer le 23 mai 1940 lors du torpillage de son bâtiment par une vedette allemande au large de Dunkerque. Figurant parmi les 17 victimes de cette attaque, Henri meurt dans la chaufferie 1 avec 10 autres marins.

Célibataire, Henry matelot de 2e classe chauffeur, est décoré de la médaille militaire à titre posthume au JO du 23 février 1952 et cité à l'ordre de la division étoile d'argent à titre posthume par ordre N° 67 EMB/O du 5 juin 1940 : " faisait partie d'une équipe magnifique d'entrain et de courage, a trouvé une mort glorieuse à son poste de combat dans la chaufferie 1 dans le torpillage du "Jaguar"".

De même il est cité à l'ordre du corps d'armée à titre posthume DM 75EM- JO du 4 février 1952, motif : "Mort pour la France en service commandé".

Il est aussi décoré de la croix de guerre 39-45 TOE avec étoile de vermeil.

Célibataire, il totalise seulement de 1 an et deux mois de services effectifs.

Quel tragique destin pour cette famille qui a déjà perdu le grand-père, Auguste Victor Albert le 26 juillet 1917 tué à l'ennemi en Belgique. Son nom figure sur le monument aux morts de Fervaques (14).

Celui d'Henri figure au monument aux morts de Hérouvillette (14) et non pas à Ouezy son dernier domicile connu.

 

L'association recherche la famille ou toute personne susceptible de fournir des informations (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Matelot 2e classe chauffeur.
Son unité : Jaguar
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre TOE avec étoile
Il est décédé le 23 mai 1940.
Son corps repose au cimetière de Hérouvillette (14)
Son décès est inscrit à la commune de OUEZY
Document portant la mention MPLF : Tribunal Brest 18/12/41

ESS

Mémorial Genweb

Jaguar

150

Le Jaguar était un contre-torpilleur de 2400 tonnes construit par l’Arsenal maritime de Lorient et mis en service en novembre 1926. En 1940, il fait partie de la Deuxième Division de contre-torpilleurs, en compagnie des contre-torpilleurs de même classe Chacal et Léopard.

En mai 1940, les Allemands ont envahi les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg. Depuis le 20 mai, ils sont à Abbeville. Le 22 mai, ces trois...

Jaguar
184775
SAUDAIN
Hérouvillette
Calvados (14)
30 mai 1921
Aucune
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre TOE avec étoile,Médaille Militaire
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner