Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Perle - Sous-marin

Perle0
Atlantique
08 juillet 1944

Le sous-marin Perle (Q – 184) est un sous-marin à double coque, mouilleur de mines du type Saphir, d'après des plans Normand-Fenaux, construit par l'arsenal maritime de Toulon. Mis en chantier en juillet 1931, à flot le 30 juillet 1935, il est mis en service le 1er mars 1937.

Ses principales caractéristiques :

761 t/1300 cv-Dimensions : 65,9 x 7,1 x 4,3 m-2 moteurs électriques de 550 cv – 2 diesels de 650 cv-17 nds en surface – 10 nds en plongée-Équipage de 42 hommes-40 mines - mitrailleuses et tubes lance-torpilles de 550 et 400 mm

Après des affectations à l'école de navigation sous-marine et au centre d'étude pratique des sous-marins à Toulon, il est affecté à la 21e DSM. Le 27 septembre 1940, il est placé en gardiennage d'armistice à Toulon. Il est réarmé l'année suivante pour rallier Dakar; puis basé à Oran, il rejoint les forces alliées et effectue des missions en Méditerranée. De novembre à décembre 1943 il navigue d'Oran aux Bermudes, puis vers Philadelphie où il subit des travaux de refonte.

Le 26 juin 1944, escorté par le destroyer américain Cockerel, il quitte New London, et fait route vers Saint-Jean de Terre-Neuve où il arrive le 1er juillet.

Le 8 juillet 1944, commandé par le lieutenant de vaisseau Tachin, à la fin d'un exercice d'écoute, alors qu'il appareille de Saint-Jean de Terre-Neuve pour rejoindre l'Angleterre, la Perle est coulée par une escadrille hollandaise embarquée sur un porte-avions anglais. Il n'y eut qu'un seul survivant : le premier-maître Émile Cloarec. On déplore 58 disparus.

Histoire du naufrage

 

 

Sources :

Sources :

1 – Les sous-marins français des origines (1863) à nos jours d’Henri Le Masson (Éditions de la Cité),

2 – Dictionnaire de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours par le lieutenant de vaisseau Michel Roche (Tome II – 1870/2006)

3 – Site Agasm Rubis

4 – Témoignage du premier-maître Émile Cloarec

Sous-marin