Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jaguar - Contre-torpilleur

150

Le Jaguar était un contre-torpilleur de 2400 tonnes construit par l’Arsenal maritime de Lorient et mis en service en novembre 1926. En 1940, il fait partie de la Deuxième Division de contre-torpilleurs, en compagnie des contre-torpilleurs de même classe Chacal et Léopard.

En mai 1940, les Allemands ont envahi les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg. Depuis le 20 mai, ils sont à Abbeville. Le 22 mai, ces trois contre-torpilleurs appareillent de Cherbourg pour une mission consistant à transporter dans les trois ports du Nord, à savoir Dunkerque, Calais et Boulogne, le matériel et le personnel nécessaire pour permettre une destruction éventuelle de ces ports suivant la position de l’ennemie. Au cours de la traversée, au large de Boulogne, peu après minuit, le Jaguar est frappé par une torpille lancée par une vedette rapide (S23), des Schnelle-Boote, commandée par le lieutenant de vaisseau Christiansen. Le commandant du Jaguar décide alors d’échouer son navire en train de couler.
On comptera 17 morts et disparus et environ 30 blessés.

150 marins du Jaguar sont, par la suite, affectés à terre à la maintenance des pièces de marine du fort Ouest de Dunkerque. Le 3 juin, le fort est abandonné, les marins embarquent sur le dragueur auxiliaire Emile-Deschamps pour gagner l’Angleterre, mais ce dernier saute sur une mine magnétique près de Margate. Plusieurs dizaines de marins issus du Jaguar auront trouvé la mort dans ce deuxième naufrage.

Contre-torpilleur