Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Cécil Marie Kérivel

est né le 01 février 1922 à Meilars (Finistère (29))

Sa famille habite la ferme de Penesquen Vraz. Très tôt il travaille avec son père qui a fait toute la Grande guerre dans l'infanterie et a été décoré plusieurs fois.

L'Appel du 18 juin 1940 a été, pour la première fois, lancé par le Général de Gaulle sur les ondes de la BBC. Dès le 19 juin, une vingtaine de bateaux ont quitté les ports finistériens pour le rejoindre à Londres. Ce 19juin, le préfet du Finistère annonce, par voie de presse, «qu'il ne sera toléré aucun exode, ni aucun déplacement de la population civile». Une interdiction qui n'empêche pas les départs de militaires et de civils vers l'Angleterre, à partir des ports de toute la Bretagne et particulièrement de ceux du Finistère. La désobéissance est massive et cette évasion des civils par la mer figure parmi les premières manifestations d'insoumission à l'occupant.

Jean Kérivel part volontairement vers l'Angleterre malgré son jeune âge. Passager sur l’ "Ar Zénith", il quitte Audierne le 19 juin, arrive à Plymouth le 21 juin et s'engage dans les "Forces Navales Françaises Libres" (FNFL) à l’Empire Hall à Londres le 1er juillet 1940. A Portsmouth il embarque à bord du cuirassé "Courbet" restitué au FNFL par les britanniques. Jean Kérivel opte pour le "1er Bataillon de Fusiliers Marins" en formation à Aldershot. Pressé de lutter contre le Reich il triche sur son âge et il est prêté le 27 août à la troisième demi-brigade de la Légion étrangère. Il participe de 1940 à 1943, sous le képi blanc, aux campagnes du Cameroun, Sierra Leone, Gabon, Congo, Bangui, Tchad, Soudan, Erythrée, Egypte, Palestine, Syrie, Liban, Libye, Tunisie et enfin l'Italie.

Il y reste jusqu'en juillet 1943, date à laquelle il réintègre les FNFL au sein du "1er Régiment de Fusiliers Marins" (RFM).

Mortellement blessé le 17 juin 1944 à Radicofani-Italie- lorsque son scout-car saute sur une mine, il décède le lendemain, 4 ans après son départ de France .Il a 22 ans.

Cité à de nombreuses reprises pour son courage et son sang-froid, le caporal légionnaire puis quartier-maitre fusilier marin Jean Kérivel a reçu la médaille militaire à titre posthume.

Sa dépouille mortelle repose depuis 1947 au cimetière de Confort-Meilars (29). Son nom est inscrit sur le monument aux de cette commune du cap Sizun.

Il était quartier-maître fusilier marin.
Son unité : 1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Médaille de la Résistance
  • Médaille des services volontaires dans les FFL
Il est décédé le 18 juin 1944.
Son corps repose au cimetière de Cimetière de Confort-Meilars (29)
Son décès est inscrit à la commune de Meilars (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de naissance

1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.

drapeau-er-regiment-Fusiliers-marins

Le 1er Bataillon de fusiliers marins

Le 5 juillet 1940, l'amiral Muselier, nommé par le général de Gaulle au commandement des Forces navales françaises libres, décide de constituer une unité de fusiliers marins. L'arrivée à Londres depuis la fin juin 40 d'instructeurs et d'élèves de l'Ecole des fusiliers marins de Lorient facilite cette décision. Parmi eux, le maître-fusilier Le Goffic qui apporte avec lui l...

1er bataillon de fusiliers marins F.N.F.L - 1er régiment de fusiliers marins.
6899
Kérivel
Meilars
Finistère (29)
DG
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille de la Résistance,Médaille des services volontaires dans les FFL,Médaille Militaire
Acte naissance 1922/3
D 11x15