Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Joseph Jean Marie Léon

est né le 24 avril 1917 à Guilers (Finistère (29))

A Guilers qui n’est alors qu’un petit bourg à la périphérie de Brest, au lieu-dit Coatyogant, tout proche du bois de Keroual et du château du même nom où finit ses jours Louise de Keroual, maîtresse du roi d’Angleterre Charles II au siècle de Louis XIV, naît , alors que la première guerre mondiale  atteint son paroxysme, Joseph, Marie, Léon, au foyer de Jean Marie Léon et de son épouse Marie Simon, tous les deux cultivateurs . Il travaillera auprès de ses parents jusqu’au 28 juin 1936, date à laquelle il s’engage dans la Marine nationale pour trois ans à Brest.

Matelot sans spécialité au  "2Dépôt des équipages" à Brest, il est très vite affecté sur le cuirassé  "Bretagne" où il reçoit une formation de chauffeur sanctionnée par un brevet élémentaire. Il reste sur ce bâtiment jusqu’au 24 septembre 1937. Son engagement l’amène au "1er Dépôt des équipages" à Cherbourg  sur le torpilleur "Branlebas" mis à flot le 12 avril 1937 et opérationnel  3 mai 1938. Joseph Léon navigue à son bord jusqu’au 28 juin 1938 date à laquelle il est renvoyé dans ses foyers. Son engagement prenant fin. Il regagne la ferme familiale.

Mais la seconde guerre mondiale éclate et dès le 3 septembre 1939, Joseph est rappelé sous les drapeaux. C’est le 17 juin 1940 qu’il embarque sur l’aviso "Vauquois" qui transporte à son bord une partie des archives du "2Dépôt des équipages" en direction de l’Angleterre. Le destin le frappe dès le lendemain, 18 juin 1940, jour de l’appel du général de Gaulle, l’aviso saute sur une mine dérivante près de la tourelle de la Vinotière en face du Conquet ‘Finistère). 132 hommes vont perdre la vie et parmi eux Joseph Léon, âgé de 23 ans. Son corps sera retrouvé.

 Il est cité à l’ordre du corps d’Armée en ces termes : "Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat", il est titulaire de la médaille militaire et de la croix de guerre 39-45 avec étoile de vermeil.

Son nom figure sur le monument aux morts de sa ville natale.

Il était Matelot de 2e cl. chauffeur.
Son unité : Vauquois
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 18 juin 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Guilers (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Vauquois

Vauquois-01_0

Construit à Saint-Nazaire en 1919.

Commandé par le capitaine de corvette Villebrun, le "Vauquois" a quitté Brest le 18 juin 1940 vers 17h45. A son bord en plus de l'équipage, quelques officiers de divers corps et tous les fourriers de l...

Vauquois
7724
Léon
Guilers
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
1940/27
B 15x21