Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emmanuel Garnier

est né le 30 novembre -0001 à ()

Dès 1942, Emmanuel Garnier effectue des missions de renseignements au profit de Londres sur les points de défenses allemandes du littoral atlantique.

Début 1944 il fait partie du réseau Manipule, chargé d'empêcher la destruction des points stratégiques par les Allemands au moment de leur retraite.

Arrêté le 7 avril 1944, emprisonné à Poitiers puis à Fresnes, il est mort étouffé dans le train de déportés du 2 juillet 1944, le dernier convoi à destination de Dachau où 536 personnes moururent d'étouffement sur 2 166.

La marine marchande donna son nom à un cargo des Chargeurs Réunis le "Pilote Garnier". Il était par ailleurs président du syndicat des marins-pêcheurs de Vendée.
 

Il était Maître timonier, pilote aux Sables d'Olonne.
Son unité : Résistance
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Médaille de la Résistance
  • Médaille du Mérite maritime (chev.)
Il est décédé le 02 juillet 1944.
Son corps repose au cimetière de Dachau
Son décès est inscrit à la commune de Les Sables-D'Olonne (Vendée)

Résistance

En 1940, La France ne peut faire face à l’envahissement de son territoire par l’armée allemande : le gouvernement français capitule et signe l’armistice du 22 juin 1940. Mais, quelques jours avant, le 18 juin, à la

Résistance
6512
Garnier
GG
173480
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Médaille de la Résistance,Médaille du Mérite maritime (chev.)
C 12x17