Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emile François Gallou

est né le 15 novembre 1894 à Brest (Fnistère (29))

Emile François naît le 15 novembre 1894 à Brest (finistère), il est le fils de Jean Marie Augustin, second-maître dans la Marine nationale, et de Emilie Michelle Menut, sans profession, il vit heureux avec ses quatre frères dans le quartier de Recouvrance à Brest.
Il y effectue de brillantes études, ce qui lui permet d'être intégré à l'Ecole navale en 1913 et d'embrasser comme son père une carrière dans la Marine.


Durant sa formation, il passe successivement d'élève officier à second-maître élève officier puis aspirant, enfin il est promu enseigne de vaisseau de 2ème classe le 5 février 1916. Pendant cette période, il embarque successivement,  pour de courtes durées, à bord des croiseurs et avisos"Duguay-Trouin", "Mirabeau", "Vergniaud", "Edgar Pinet", "Vergniaud", "Courbet", "France", "Jean Bart", " Bellatrix".


Il rallie enfin le cuirassé "Danton" mais disparaît en mer, au sud de la Sardaigne lors du torpillage de son bâtiment le 19 mars 1917.
Sa carrière comporte 10 mois de service en temps de paix et 31 mois 19 jours en temps de guerre.

Emile est cité à l'ordre de l'armée navale dans le journal officiel du 29 octobre 1917: "embarqué depuis deux jours sur le cuirassé "Danton" a fait preuve de la plus grande initiative. A pu assurer la mise à l'eau d'un grand nombre d'engins de sauvetage dans des conditions très délicates et a eu, dans ces circonstances, une conduite admirable".


Le jugement déclaratif a été rendu le 16 octobre 1918 par le tribunal de Brest et l'acte transcrit le 29 novembre suivant dans cette commune.

Domicilié à Ploemeur au château du Ter, son nom figure au monument aux morts de cette localité.

Il était Enseigne de vaisseau de 2e classe.
Son unité : Danton
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 19 mars 1917.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Ploemeur
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Danton

46_0

Cuirassé de 18 400 t, type semi-dreadnought, armé de 4 canons de 305 et de 12 canons de 240. Le Danton faisait route de Toulon vers la base française de Corfou dans l'ouest de la Grèce pour se joindre au blocus du canal d'Otrante. Il avait à bord 1 102 hommes et était escorté par un seul torpilleur : Massue. L'U64, capitaine Lt Cdr Robert Moraht, lui expédia une salve de torpilles alors qu'il se trouvait dans le su...

Danton
9390
Gallou
Brest
Fnistère (29)
GF
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Légion d'Honneur (chev.)
Jugement transcrit 29/11/18 mairie de Brest
C 12x17