Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Hamoniaux

est né le 12 septembre 1922 à Saint Pierre (Saint Pierre et Miquelon)

Louis Hamoniaux naît le 12 septembre 1922 à Saint-Pierre de Jules Hamoniaux, gardien de phare et d’Emilie Poirier, dans une famille  de six enfants.

Il passe son enfance et sa jeunesse  à Saint-Pierre et à  Miquelon. Il travaille dans le commerce à Saint-Pierre, puis à Miquelon où il est garçon de ferme.

Engagé volontaire dans les Forces Françaises Libres en 1941, il est embarqué sur la corvette « Mimosa » comme apprenti canonnier.

Le matelot Louis Hamoniaux disparaît, à vingt ans, lors du torpillage de ce bâtiment par le sous-marin allemand U124 au large de Terre-Neuve le 9 juin 1942.

Il était Matelot.
Son unité : Mimosa
Il est décédé le 09 juin 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Saint-Pierre
Document portant la mention MPLF : Jugement du Tribunal civil de la Seine

Mimosa

corvette-Mimosa

Mimosa faisait partie d’une fameuse série de 9 corvettes, dite classe « Flower » car elles portaient toutes, à l’origine un nom de fleur, mises à la disposition des Forces Navales Françaises Libres par l’amirauté britannique. Mimosa fut la première corvette à être cédée, sans changer de nom, les autres corvettes étaient l’Alysse, l’Aconit

Mimosa
8996
Hamoniaux
Saint Pierre
Saint Pierre et Miquelon
12 septembre 1922
GF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès
D 11x15
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner