Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Georges Michel André Hursul

est né le 09 février 1892 à Maureillas (Pyrénées-Orientales (66))

C'est le 9 février 1892 que Georges Michel André Hursul naît à Maureillas, dans les Pyrénées-Orientales (66). La commune fait partie d'une région de suberaies (forêt de chênes-liège), et Joseph, le chef de famille, est bouchonnier, métier qui disparaîtra peu à peu après 1950.
Son épouse, Thérèse Blay, prend soin de leurs enfants.
Le petit Georges est en effet le dernier enfant d'une fratrie qui comprend déjà un garçon, Justin Jean Marcel, né en 1888, et une fille, Anne Thérèse Françoise, née en 1890, dont il est très proche.
Dans cette charmante commune catalane, frontalière de l'Espagne, Georges passe une enfance heureuse, en pleine nature. Il y acquerra également une formation générale, avant d'apprendre le métier de mécanicien, métier qu'il pratique activement lorsqu'il est inscrit sur la liste de recrutement 1912 dans le canton de Céret.


Le 9 octobre 1913, le jeune homme est incorporé en tant qu'apprenti-marin. Devenu matelot de 3ème classe, il embarque le 1er janvier 1914 sur le croiseur cuirassé "Léon-Gambetta". Ce sera son seul embarquement. Bientôt, la guerre éclate, et, à la première heure du 27 avril 1915, le sous-marin U5 torpille le croiseur cuirassé "Léon-Gambetta", premier torpillage en immersion, qui fera 684 victimes.


En réponse à leur télégramme rongé d'inquiétude, les parents du jeune homme apprendront, par courrier du 5 mai, que leur fils ne figure pas parmi les survivants.

Il n'avait que 23 ans.

Il était Matelot de 3e classe.
Son unité : Léon Gambetta
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 27 avril 1915.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest (29)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Léon Gambetta

835452gambetta0

Le "Léon Gambetta", construit à l'arsenal de Brest (29), était un navire d’une longueur de 146,50m, une largeur de 21,40 m au maître-bau, un tirant d’eau de 8,20 m, il avait un déplacement de 12600 tonnes. La propulsion était assurée par 3 machines à vapeur regroupant 28 chaudières qui assuraient une puissance de 28500 cv.

Le "Léon Gambetta...

Léon Gambetta
9440
Hursul
Maureillas
Pyrénées-Orientales (66)
HF
180930
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18
Acte de décès
C 12x17