Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Herbez

est né le 09 mai 1907 à Equihen-Plage-Outreau (Pas-de-Calais (62))

Louis Herbez naît le 9 mai 1907 à Equihen (Pas-de-Calais) hameau de la ville d'Outreau, un village de pêcheurs. Ce petit port de pêche est érigé en commune par la loi du 4 avril 1939.

Louis est le fils de Pierre Didier, marin pêcheur et de Marie Joséphine Péta, déjà parents de trois enfants; six autres suivront. Les enfants de cette grande famille fréquentent les écoles du hameau.

Lorsque son père décède le 4 janvier 1921 à Equihen, Louis n'a que 13 ans.

Il vient d'avoir 24 ans quand il perd sa mère le 2 juin 1931.

Louis s'inscrit comme mousse à 15 ans sur le bateau de pêche "Sauveur du monde" de Boulogne-sur-Mer. Il y travaille quinze jours, puis continue son métier de marin pêcheur sur différents bateaux à vapeur : "Marie Antoinette", "Léo", "Jean Doré"," Saint Wandrille", "Notre Dame de Boulogne" Il devient novice à 17 ans, puis matelot.

A l'âge de 20 ans, il est appelé pour effectuer son service militaire dans la Marine nationale, le 12 mai 1927 pour une durée de 2 ans. Il est affecté au "1er dépôt" de Cherbourg et embarque sur le croiseur  cuirassé "Gueydon", qui vient de remplacer le "Pothuau" comme école des canonniers, et y apprend le métier de chauffeur. Il fait un séjour de quinze jours au "5e dépôt" de Toulon avant d'embarquer, jusqu'à la fin de son service militaire le 12 mai 1929, sur le torpilleur "Tornade" où il est promu quartier-maître le 1er juillet 1928.

Il revient à la vie civile à Outreau et reprend son dur métier de marin pêcheur sur les vapeurs inscrits à Boulogne-sur Mer : "Jean Frédéric", "Vierge de Boulogne", " Excellent", "Mont-Cassel" et "Rosemonde".

Il se marie à 24 ans avec Emma Adélaïde Herbez le 7 juillet 1931 à Outreau, elle-même fille de marin pêcheur.

En tant que réserviste, il est appelé le 1er septembre 1939 par la Marine nationale afin de prendre part à la défense du littoral à Cherbourg. Louis changera de spécialité pour devenir quartier-maître de manœuvre le 22 décembre 1939.

Le 18 juin 1940, avec ses camarades, il est replié en Angleterre jusqu'au 2 juillet 1940, date à laquelle il rejoint le paquebot " Meknès" réquisitionné par le gouvernement français.

L'armistice est signé le 22 juin1940, la guerre est finie. Les français soumis aux obligations militaires qui restent en Angleterre le font à leurs risques et périls. La plupart de tous les réservistes n'ont alors qu'une pensée : rejoindre leur famille.

Le 24 juillet 1940 en fin d'après-midi, le "Meknès" appareille de Southampton sans escorte à destination de Marseille. Le paquebot est touché par une torpille allemande et sombre en dix minutes.

Louis Herbez fait partie des disparus du 24 juillet 1940. Il n'a que 33 ans et laisse une épouse seule sans enfant.

On retrouve son corps sur la plage de Berneval-Le-Grand (Haute Normandie) entre Dieppe et le Tréport, le 10 septembre 1940.

Il est inhumé dans sa commune au cimetière d'Equihen-Plage (Pas-de-Calais).

Il était Quartier-maître.
Son unité : Meknès
Il est décédé le 24 juillet 1940.
Son corps repose au cimetière de Equihen (62)
Son décès est inscrit à la commune de Berneval-Le-Grand (76)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Meknès

33

Le Meknès était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936. Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de...

Meknès
9548
Herbez
Equihen-Plage-Outreau
Pas-de-Calais (62)
HF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès n°1940/29
D 11x15