Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Alexandre Célestin Jaran

est né le 22 janvier 1891 à Brest (Finistère (29))

Alexandre naît le 22 janvier 1891, à Brest (Finistère), coté Recouvrance. Il est le fils de feu Louis Gervais Jaran, et de feue Marie Jeanne Le Garrec, son épouse. Alexandre est le cadet d’une fratrie de cinq enfants. Il passe son enfance, et fait sa scolarité à Recouvrance. Sa mère décède en 1896 et son père, qui est ouvrier charpentier au port de Brest, décède quelques années plus tard, en 1909. Après le décès de leurs parents, les enfants, pupilles de l’assistance publique, sont placés chez madame Cam, à Loperhet (Finistère). Alexandre exerce la profession de cultivateur, alors que son frère Emile s’engage dans l’infanterie coloniale.


A 18 ans, Alexandre, qui exerce la profession de cultivateur, s’engage dans la Marine nationale, pour une durée de cinq ans. Il est incorporé le 17 avril 1909, comme apprenti marin, au 2ème dépôt des équipages de la flotte de Brest. Il y suit sa formation maritime durant deux semaines, puis il est affecté à Lorient sur le bâtiment stationnaire annexe, pour suivre le cours de spécialité fusilier. Il est ensuite affecté, comme matelot de 3ème classe fusilier auxiliaire, sur le cuirassé "Jauréguiberry". Puis il retourne suivre le cours de fusilier à Lorient sur le bâtiment stationnaire annexe. A l’issue des cours en juin 1911, il est affecté, comme matelot de 2ème classe breveté fusilier, à la défense mobile de Toulon, où il embarque sur les torpilleurs. En décembre 1912, il est affecté à la défense mobile d’Ajaccio. A la fin de son engagement, en avril 1914, il est placé dans la réserve de l’armée de mer, et se retire à Brest, où il travaille comme employé à la société des chemins de fer. Il est alors domicilié à Brest, 9 rue Traverse. Alexandre se marie le 14 juillet 1914, à la mairie de Daoulas (Finistère), avec Anne Marie Kerneïs, couturière, native de Dirinon (Finistère).


En août 1914, il est mobilisé pour la durée de la guerre, et rejoint le 2ème dépôt des équipages de la flotte, où il apprend qu’il est désigné pour le 1er régiment de marins, en cours de constitution à Paris. La brigade de fusiliers marins est formée à partir de marins disponibles à Brest, à Cherbourg, et à Rochefort, mais principalement de bretons de toutes spécialités. Elle comprend deux régiments et une compagnie de mitrailleuses. Elle est transportée à Gand, près d’Anvers, où se trouve assiégée l’armée belge. La brigade se bat les 9, 10 et 11 octobre 1914 à Melle pour protéger la retraite des troupes belges, poursuivies par les forces allemandes, nettement supérieure en nombre. En octobre la brigade se dégage vers Dixmude sur le canal de l’Yser avec la mission de stopper l’avance allemande. Le 16 octobre commence la bataille pour la possession de Dixmude avec 6000 marins et 5000 belges. Les pertes des défenseurs sont effroyables, mais la brigade continue à défendre, coûte que coûte.

Le 15 novembre l’offensive allemande est stoppée. La brigade a perdu environ 3000 hommes, morts, disparus, ou mis hors de combat. Alexandre est porté disparu lors des combats du 24 octobre à Dixmude (Cf dépêche ministérielle du 17 janvier 1915.


Un jugement, rendu le 8 juillet 1920, par le tribunal civil de Brest, déclare constant le décès de Jaran, Alexandre Célestin, matelot au 1er régiment de marins, né le 22 janvier 1891, à Brest, domicilié à Brest, 9 rue Traverse, époux de Kerneïs Anne Marie, "Mort pour la France", le 24 octobre 1914, à Dixmude (Belgique). Le jugement est transcrit le 25 juillet 1920, sur les registres de l’état civil à la mairie centrale de la ville de Brest (Acte n° 904).

Sa veuve, qui a fait carrière comme couturière au commissariat de la Marine, décède en 1975, à Brest, sans descendance,

Il était Matelot de 2e classe.
Son unité : Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 24 octobre 1914.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Jugement rendu le 08/07/1920, par le tribunal civil de Brest

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.

dixmude-situation-10-oct-1914-11

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude

En 1914, à la déclaration de guerre, le d&eac...

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
9392
Jaran
Brest
Finistère (29)
Aucune
180764,180765
Il a été décoré : Croix de Guerre 14-18,Médaille Militaire
Acte de décès 1920/904