Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Kerduff

est né le 13 juin 1879 à Landéda (Finistère)

Fils de Jean Pierre et de Marie Yvonne Le Foll, François est né le 13 juin 1879 à Landéda. Il a épousé, le 13 août 1907 à Landéda, Marie Louise Kermaïdic.

En provenance de l’inscription maritime (matricule : 11159 Le Conquet - petite pêche à l’Aberwrac’h du 13 juin 1897 au 10 juin 1899), François s’est engagé dans la Marine Nationale le 14 juin 1899 et a été incorporé au 2e dépôt de Brest. Il a, par la suite, été affecté sur l’aviso transport  « Saône » (18 mars au 1er octobre 1900), sur la frégate école « Melpomène » (1er octobre 1900 au 14 mars 1901), au 2e dépôt (14 mars au 1er avril 1901), sur le cuirassé « Amiral Baudin » (1er avril au 10 août 1901), au 2e dépôt (10 août au 9 novembre 1901), sur l’aviso torpilleur « Vautour » (9 novembre 1901 au 15 mai 1903), au 5e dépôt de Toulon (15 mai 1903).

Le 22 mai 1903, au terme de son contrat d’engagement, il quitte la Marine et retourne au cabotage et à la petite pêche à l’Aberwrac’h et à Roscoff du 1er juillet 1903 au 9 janvier 1905.

Il contracte un nouvel engagement dans la Marine Nationale et rejoint le 2e dépôt le 16 mai 1905 puis est muté sur le torpilleur de haute mer « Lancier" (5 juin 1905 au 21 février 1906), au 2e dépôt (21 février au 27 avril 1906), sur le contre-torpilleur « Javeline » (27 avril 1906 au 21 juin 1907), au 2e dépôt (21 juin au 5 septembre 1907), sur le cuirassé « Liberté » (5 septembre 1907 au 1er janvier 1908), à l’atelier central Brest (1er janvier au 1er juillet 1908), au 2e dépôt (1er juillet au 28 septembre 1908), sur le croiseur « Chasseloup Laubat » (28 septembre 1908 au 1er janvier 1909), sur le croiseur cuirassé« Latouche Tréville » (1er janvier 1909 au 1er janvier 1912), au 2e dépôt (1er janvier au 22 mars 1912), au 5e dépôt (22 mars au 1er novembre 1912), sur le cuirassé d’escadre « Jaureguiberry » (1er novembre 1912 au 4 décembre 1913), au 2e dépôt (4 décembre 1913 au 30 mars 1914), sur le cuirassé « Marceau » (30 mars au 1er août 1914), sur le cuirassé « Suffren » (1er août 1914).

François a disparu en mer le 26 novembre 1916 sur le cuirassé « Suffren » de retour des Dardanelles.

Il était Second-maître de manoeuvre.
Son unité : Suffren
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s)
  • Médaille Coloniale - Maroc
Il est décédé le 26 novembre 1916.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : SGA "Mémoire des Hommes"

Suffren

Marchadour_Jean_Marie_Suffren_04 (2)

Le cuirassé de 12 700t (capitaine de vaisseau Guépin), construit à Brest en 1904, et qui avait porté la marque de l'amiral Guépratte aux Dardanelles, remontait sans escorte, péniblement à moins de 10 noeuds, vers Brest ou Lorient pour réparations. Le 25/11 à la nuit tombante, au large des côtes du Portugal, par temps brumeux et mauvaise mer, il a été attaqué par l'U 52 (Lt Cdr Hans Walther) qui transitait d'Allemagne vers Cattaro en Adriatique...

Suffren
6559
Kerduff
Landéda
Finistère
CD
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s),Médaille Coloniale - Maroc
Acte de dècés du 24 août 1917
C 12x17