Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean-Marie L'Hostis

est né le 08 avril 1886 à Milizac (Finistère (29))

Fils de Jean-Marie L’Hostis et de Josèphe Jourden, cultivateurs, Jean-Marie et sa sœur Yvonne grandissent au lieu-dit Feunten Vervet en la commune de Milizac dans le département du Finistère.

A l’âge de 21 ans, en 1907 Jean-Marie L’Hostis quitte le métier de cultivateur et s’engage volontairement dans la Marine nationale pour une durée de 5 ans à la mairie de Brest.

Un mois après il embarque sur le cuirassé d'escadre "Hoche" le 21 avril 1907, puis en juillet il intègre le navire école de canonnage la "Couronne" jusqu’en mars 1908.
Au mois d’avril 1908, Jean-Marie intègre l’équipage du croiseur protégé "D’entrecasteaux" pour une durée de deux ans, puis embarque sur le cuirassé d’escadre le "Gaulois" en 1910.
Il est affecté sur le croiseur cuirassé "Waldeck-Rousseau" de décembre 1911 à avril 1913, lors de cet embarquement, Jean-Marie est promu quartier-maître canonnier.
Le 21 mars 1912, Il renouvelle son engagement dans la Marine nationale pour 3 ans.

En septembre 1912, Jean-Marie épouse Ambroisine Marguerite Jegou, veuve de son frère aîné Hervé et mère d'une petite fille Yvonne.
Jean-Marie et Ambroisine donneront naissance à un garçon nommé Hervé en souvenir du frère décédé.

Le 1 octobre 1913, Il embarque sur le cuirassé "Danton". En plein conflit, le 21 mars 1915 Jean-Marie renouvelle son engagement pour 3 ans, et est promu le 17 avril 1916 au grade de second maître canonnier breveté artificier.

Jean-Marie L’Hostis disparaît lors du naufrage du cuirassé "Danton" le 19 mars 1917 torpillé et coulé par le sous-marin allemand U64 au sud de la Sardaigne.

La disparition de Jean-Marie laisse à nouveau Ambroisine seule avec deux jeunes enfants.

Il était Second maître.
Son unité : Danton
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 19 mars 1917.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de St Renan (29)
Document portant la mention MPLF : Etat Signalitique et des Services

Danton

46_0

Cuirassé de 18 400 t, type semi-dreadnought, armé de 4 canons de 305 et de 12 canons de 240. Le Danton faisait route de Toulon vers la base française de Corfou dans l'ouest de la Grèce pour se joindre au blocus du canal d'Otrante. Il avait à bord 1 102 hommes et était escorté par un seul torpilleur : Massue. L'U64, capitaine Lt Cdr Robert Moraht, lui expédia une salve de torpilles alors qu'il se trouvait dans le su...

Danton
9332
L'Hostis
Milizac
Finistère (29)
GF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18
TTranscription du jugement de décès à St Renan le 23/04/1919
C 12x17