Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Noël Marie Mauguen

est né le 28 janvier 1888 à Lanvéoc (Finistère (29))

Fils de François Marie et de Marie Jeanne Lélias, François est né le 28 janvier 1888 à Lanvéoc. Il était l’époux de Elisabeth Perfézou et était domicilié, en dernier lieu, 23 rue Richelieu à Brest.

Il s’est engagé dans la Marine Nationale le 11 mai 1908 pour une durée initiale de 5 anset a été incorporé au 2e dépôt de Brest. Il a suivi sa formation de spécialité à l’école des mécaniciens de Brest (1er juin au 1er juillet 1908) puis a été affecté sur l'aviso transport  « Bougainville » (5 juillet au 1er septembre 1908), sur le croiseur « Cassard » (28 septembre 1908 au 7 janvier 1910),  sur le contre-torpilleur « Harpon » (4 février au 30 avril 1910), sur le contre-torpilleur « Tromblon » (30 avril au 27 septembre 1910), sur le contre-torpilleur  « Etendard » (27 septembre 1910 au 26 septembre 1912), sur le garde-côtes cuirassé « Furieux » (1er février au 25 avril 1913).

Le 11 mai 1913, au terme de son contrat d’engagement, il quitte la Marine. Il travaille à la petite pêche à Camaret du 21 février au 1er mai 1914.

Il est rappelé, pour la durée de la guerre, au 2e dépôt (3 au 6 août 1914) puis est affecté à la défense fixe Brest (6 août 1914 au 19 janvier 1917), à la direction du port de Brest (19 janvier au 16 juillet 1917), sur le dragueur de mines « Mignonne » (16 au 31 juillet 1917), sur le bâtiment école "Armorique" (7 octobre 1917 au 9 avril 1918), sur les torpilleurs de Brest (14 avril 1918).

Il quitte la Marine le 15 mars 1919 et se retire à Camaret.

Le 10 juin 1926, il s’engage dans le corps des marins de la direction du port de Brest en qualité de mécanicien. Il est admis à la retraite le 10 juin 1938 puis rappelé sous les drapeaux le 27 août 1939.  

Il disparait le 18 juin 1940 lors de la perte du remorqueur « Provençal », victime d’une mine magnétique en rade de Brest

L'association recherche la famille ou toute personne susceptible de fournir des informations (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Second-maître de la direction du port de Brest.
Son unité : Provençal
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 18 juin 1940.
Porté disparu
Document portant la mention MPLF : Acte de jugement de décès du Tribunal de Brest

Provençal

41

Livré à la France au titre des dommages de guerre 14-18. Détruit par mine en rade de Brest, lors de l'évacuation du port le 18 juin à 12h45. (Un seul survivant). Une plaque à l'entrée de la DP à Brest porte les noms des disparus du Provençal.

Provençal
7862
Mauguen
Lanvéoc
Finistère (29)
Aucune
176384,176385
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Citation à l'Ordre de la Division