Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Paul Mantelet

est né le 05 mars 1891 à Nanterre (Hauts de Seine)

Jean Mantelet est né le 5 mars 1891 à Nanterre où son père est miroitier.

Elève au lycée Condorcet il est très tôt attiré par la mer et décide de préparer l’Ecole d’Hydrographie de Saint-Brieuc. Egalement féru de musique, il fait un long séjour en Allemagne qui marquera toute sa vie.

Durant la Première Guerre mondiale il fait ses premières armes puis comme canonnier marin au fort de Troyon. Il devient officier d’ordonnance de l’amiral Grand-Clément et, en 1916, est promu enseigne de vaisseau. Il embarque ensuite sur le cuirassé "Diderot". Il est promu enseigne de vaisseau de première classe en 1918, puis commandant de "la Linotte" à bord de laquelle il évite de peu un torpillage.

Démobilisé en 1919, Jean Mantelet se marie le 29 avril 1922 avec Blanche, Marie, Joséphine Hartz. Il réside à Port Saïd et, en 1925, entre à la Compagnie du Canal de Suez comme pilote. En 1939 il est mobilisé comme pilote "affecté spécial" dans cette compagnie, mais dès l’appel du général de Gaulle, le 18 juin 1940, il transforme son appartement en foyer d’accueil pour les marins français ralliés à la France libre. Il exerce, sous les ordres du commandant Lucas, les fonctions de délégué de la Marine marchande de la France libre à Port Saïd.

Le 9 février 1942, il prend le commandement du paquebot "Paul Doumer", alors transformé en transport de troupes pour les Forces françaises libres.

Le 30 octobre 1942, alors qu’il navigue au sud de Madère en direction de l’Angleterre, avec à son bord environ 250 soldats français, anglais et hindous, le paquebot reçoit d’un sous marin allemand deux torpilles qui l’éventrent, noyant la salle des machines. Les mécaniciens survivants tentent, en vain, de stopper les machines car les moteurs tournent toujours, augmentant le péril du sauvetage. Quelques instants plus tard une importante explosion rend impossible l’usage de la plupart des embarcations de secours. Puis, le bateau se couche sur le flanc avant de couler rapidement par l’arrière. Après avoir organisé l’évacuation d’un maximum de passagers le capitaine de corvette Jean Mantelet rejoint son poste de commandement et sombre avec le navire.

Dérouté sur les lieux, un bâtiment norvégien, l’"Alaska", recueille cinquante-six rescapés. (extrait du site internet de l'Ordre de la Libération)

Il était Capitaine de corvette.
Son unité : Président Doumer
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Compagnon de la Libération
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 30 octobre 1942.
Porté disparu

Président Doumer

Paquebot Président-Doumer-01

Le "Président Doumer" est un paquebot de type nautonaphte (néologisme voulant dire : navire à moteur par  opposition à navire à vapeur) du même  type que les paquebots "Jean Laborde" et "Maréchal Joffre". Jaugeant 11 898 tx, il a été mis en service en 1933 sur la ligne d'Extrême-Orient.

En 1940, le commandant du "Président Doumer", le second et le chef mécanicien décident de rejoindre les Forces Navales Françai...

Président Doumer
7879
Mantelet
Nanterre
Hauts de Seine
DF
179875
Il a été décoré : Compagnon de la Libération,Légion d'Honneur (chev.),Croix de Guerre 14-18
Extrait d'acte de naissance
E 10x13