Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Noël Clément Marie Maréchal

est né le 01 janvier 1902 à Henvic (Finistère (29))

Fils de Louis Joseph Maréchal, instituteur, et de Louise Jeanne Gabrielle Stéphanie Constance Torillec, son épouse, Louis est né le 01 janvier 1902 à Henvic (Finistère).

Après des études secondaires au lycée de Brest, il entre à l’école navale en 1919. La campagne d’application achevée, il embarque successivement sur les unités de la Marine Nationale : Le cuirassé « Diderot », le torpilleur « Arabe », et le bâtiment hydrographique « Beautemps-Beaupré » pour des missions en mer Méditerranée.

En campagne en Indochine, il embarque en 1927 sur le bâtiment hydrographique « Lapérouse » qui fait des relevés sur les côtes de l’Annam et du Tonkin.  De retour en métropole, il suit une formation de canonnier, puis embarque en 1929 sur le torpilleur « Siroco ».

En 1931, il repart en campagne en Tunisie comme commandant d’une batterie de côte. En 1933, il embarque à Brest sur le croiseur « Algérie », puis sur le torpilleur « Ouragan ». En 1937, il est affecté à l’école navale comme professeur.

Le 02 septembre 1939, veille de la déclaration de guerre, le commandement du croiseur auxiliaire « Granville » lui est confié. Ce bâtiment, ancien cargo, réquisitionné et transformé rapidement en mouilleur de mines, intervient en Manche à partir du port de Cherbourg.

Lors de l’attaque du bâtiment par les forces ennemies le 13 mai 1940, il est tué par les explosions des obus envoyés par l'adversaire et disparaît en mer avec son  navire.

Il s’est marié en 1936 à Saint Pierre Quilbignon, commune aujourd’hui rattachée à Brest (Finistère), avec Renée Elise Marie Bélec. De cette union est né en 1937 un enfant.

Après le drame, Mme Maréchal et son fils Pierre vivent à Brest et à Plougonvelin avec leurs parents et grands parents. Trop jeune à l’époque du drame, Pierre n’a aucun souvenir de son père.

Louis Maréchal est promu lieutenant de vaisseau en 1929, et capitaine de corvette en 1940.


 

Il était Capitaine de corvette.
Son unité : Granville
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 13 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Acte de décès.

Granville

Granville-10

Cargo 51m de long, armement Société Havraise de Transport et de Transit, réquisitionné. Il se présente devant Saint-Valery-en-Caux le 13 juin pour évacuer les troupes alliées encerclées. Trop tard les Allemands sont là. Un obus tiré par un tank touche le Granville dont la machine explose, puis des grenades stockées à bord. Sur 45 personnes à bord, 10 disparus, 2 tués, 7 blessés. Epave localisée par le Grieme. 49 54 430 N 00 32 220 E.

Granville
8972
Maréchal
Henvic
Finistère (29)
GG
179140
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Légion d'Honneur (chev.)
Acte de décès du 02 février 1942 (Saint Pierre Quilbignon)
C 12x17