Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Yves Vincent Magueur

est né le 02 février 1908 à Landunvez (Finistère (29))

C'est le 2 février 1908 qu'Yves Vincent Magueur naît dans le Finistère, à Landunvez, pays de dunes et de vent, là où la Manche rejoint l'océan, d'Yves Magueur, marin, et de Jeanne Squiban son épouse.

Yves Vincent a deux soeurs, Yvonne et Jeanne.

Est-ce l'exemple paternel, ou la mer toute proche, qui incitera le jeune Yves à s'engager dans la marine nationale, après sa scolarité à l'école de la commune ?

Le 20 septembre 1926, il s'engage comme matelot et gravit brillamment les échelons.

En effet, il est très vite promu second maître mécanicien d'aéronautique et obtient le 20 mai 1931 un certificat provisoire de bonne conduite et de capacité avec la mention : "sujet exceptionnel".

Sa jeune femme aura l'occasion de le féliciter : en 1930, à Brest, il a épousé Camille Le Cun. Ils auront quatre enfants, Raymonde, Denise, Maryvonne, et André.

Le 28 juin 1935, il est décoré de la médaille militaire, et c'est en qualité de premier maître qu'il est affecté à la base aéronavale (BAN) de Rochefort.

Il quitte ensuite Rochefort pour la BAN de Dakar, (Sénégal), où il sert à bord de l'hydravion "Altaïr", au sein de l'escadrille 4E.

Le 31 décembre 1941, il réunit les conditions nécessaires pour être nommé officier des équipages de la flotte.

A partir du 7 décembre 1942, l'aéronautique navale, dont Yves Magueur fait partie, assure la surveillance des convois alliés, nombreux le long des côtes d'Afrique. Il est à cette époque affecté à l'escadrille 5 BR en qualité de chef mécanicien.

Au cours d'une de ces missions, le Martin 167 F-5 BR-3 (source "Mémorial des officiers") à bord duquel il a pris place est gravement accidenté.

L'officier des équipages Yves Vincent Magueur décèdera le 4 mars 1943 des suites de ses blessures.

Il sera nommé chevalier de la légion d'honneur à titre posthume.

Il était Officier de 2e classe des équipages de la flotte.
Son unité : Base aéronavale Dakar (Ouakam-Bel Air)
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 04 mars 1943.
Son corps repose au cimetière de Fougères (35)
Son décès est inscrit à la commune de Port Etienne (Mauritanie)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Base aéronavale Dakar (Ouakam-Bel Air)

Carte-Ban-Dakar

La BAN Dakar-Ouakam était située à 20 km environ au nord-ouest de Dakar, sur la pointe de la presqu’île du Cap Vert, près des Almadies. Avant la seconde guerre mondiale ces terrains servaient aux appareils d’Air France, l’armée de l’air s’y installa en juillet 1940 en même temps que l’aéronautique navale.

Les « Martin 167F » de la flottille 3F furent les premiers hôtes de la base, relevés par  ceux de la 2F à co...

Base aéronavale Dakar (Ouakam-Bel Air)
9102
Magueur
Landunvez
Finistère (29)
CF
179693,179694,179695,179696
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Médaille Militaire
Lettre de la Croix-Rouge française du 18/03/1943
C 12x17