Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Allain Joseph Madec

est né le 23 mars 1890 à Guipavas (Finistère (29))

Allain Joseph Madec naît le 23 mars 1890, il est le fils de Joseph Marie et de Marie Yvonne André, cultivateurs à Guipavas dans le département du Finistère.
Le jeune Allain passe son enfance dans la ferme familiale et à l'issue de sa scolarité il entreprend une formation  au métier d'ébéniste.


Le 18 octobre 1908, à l'âge de 18 ans, Allain s'engage volontairement dans la Marine nationale à Brest  pour une durée de 5 ans.
A partir du 1er janvier 1909 il embarque successivement  sur les navires école de canonnage  "Masséna", "Couronne","Tourville".
A l'issue de sa période de formation, Le 1er janvier 1910, il est promu Matelot de 2e classe breveté canonnier pointeur.


Le 21 février 1910, Allain est affecté sur le cuirassé "Carnot" à Toulon, puis le 19 février 1911, sur le cuirassé "Jaureguiberry".  Au cours de cet embarquement il est promu quartier-maître le 1er juillet 1912.
En décembre 1913 il contracte un nouvel engagement dans la Marine nationale pour une période de 3 ans.
 Le 7 juin 1914, il épouse Marie Françoise Monot à Guipavas. La famille va s'agrandir en 1916 avec la naissance de Joseph.


Le 30 juillet 1914 Allain Madec  prend ses quartiers à bord du cuirassé "Suffren" à Toulon. Au cours de cet embarquement il est promu second-maître canonnier pointeur.


Le 26 novembre 1916 Allain Madec, alors âgé de 26 ans, disparait lors du  torpillage du cuirassé "Suffren" au large du Portugal ainsi que la totalité de l'équipage du navire.


Le décès d'Allain entraine la famille dans un deuil cruel et laisse  une très jeune veuve et un orphelin, son fils Joseph né en décembre 1916,  quelques jours après la disparition de son père.
La statue du monument aux Morts de Guipavas, représente l'épouse d'Allain Madec qui est la plus jeune veuve de guerre de la commune. Joseph, leur fils, a été élevé par ses grands-parents jusqu'à leur décès puis ensuite par ceux qui voulaient bien le recevoir.

Il était Second maître.
Son unité : Suffren
Il est décédé le 26 novembre 1916.
Porté disparu

Suffren

Marchadour_Jean_Marie_Suffren_04 (2)

Le cuirassé de 12 700t (capitaine de vaisseau Guépin), construit à Brest en 1904, et qui avait porté la marque de l'amiral Guépratte aux Dardanelles, remontait sans escorte, péniblement à moins de 10 noeuds, vers Brest ou Lorient pour réparations. Le 25/11 à la nuit tombante, au large des côtes du Portugal, par temps brumeux et mauvaise mer, il a été attaqué par l'U 52 (Lt Cdr Hans Walther) qui transitait d'Allemagne vers Cattaro en Adriatique...

Suffren
9375
Madec
Guipavas
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
C 12x17