Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Henri Yves Marie Madec

est né le 13 décembre 1892 à Esquibien (Finistère (29))

Fils de Pierre, cultivateur, et de Marie Josèphe Salaun, ménagère, Henri naît le 13 décembre 1892 au domicile familial situé au lieu-dit Kergadou sur la commune d’Esquibien, située dans le sud-ouest du département du Finistère, littorale de l'océan Atlantique et proche du Cap Sizun.

Exerçant antérieurement la profession de manœuvre, Henri s’engage le 28 novembre 1912 dans la marine nationale pour une durée initiale de cinq ans et est incorporé au 2e dépôt de Brest pour y suivre la formation, militaire et maritime, de base durant quatre mois.
A l’issue, il suit le cours de chauffeur à l’école des mécaniciens de Toulon. Six mois plus tard, son diplôme acquis et nommé matelot de deuxième classe, il est muté sur le contre-torpilleur "Catapulte". En avril 1916, il rallie le transport "France IV" à bord duquel il servira jusqu’à son départ de la marine le 11 janvier 1919.

Entre le 24 janvier 1920 et le 13 juin 1941, Henri embarque sur des bateaux de la marine marchande au long cours ou au cabotage en qualité de chauffeur ou de graisseur, écumant les ports de l’Atlantique, de la Manche et de la Méditerranée.

Le 22 septembre 1925, Henri épouse Françoise Marie Jacquette Le Louet, née le 26 juillet 1898 sur l’île d’Ouessant. De leur union, naîtront deux fils nés également à Ouessant : Jean le 9 décembre 1926 et décédé le 14 mai 1972 à Landunvez, Pierre le 1er juillet 1932 et décédé le 22 juillet 2004 à Porspoder.

Henri est porté disparu en mer le 13 juin 1941 après le torpillage du cargo des chargeurs algériens "Djurjura", naviguant au sein du convoi SL75, sous pavillon britannique,  au large des Açores, victime des torpilles lancées par le sous-marin italien "Brin" du commandant Luigi Longanesi-Cattani.

Membre des forces navales françaises libres, une pension de guerre du régime britannique sera concédée à sa famille.

Françoise s’en est allé rejoindre Henri le 23 juin 1945.

A titre posthume, par décision ministérielle du 21 février 1946, Henri est cité à l’ordre de la division : "Embarqué sur le S/S "Djurjura", a glorieusement disparu le 13 juin 1941 avec son bâtiment coulé au cours d’un convoi."
 

Son unité : Djurjura
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 13 juin 1941.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Ouessant (29)
Document portant la mention MPLF : site internet "Alamer"

Djurjura

Djurjura

Cargo francais (Cargos Algériens) réquisitionné juillet 1940, saisi par les Anglais à Falmouth 13/06/1940, torpillé sous pavillon anglais par un sous-marin italien. Les documents italiens donnent : Djurdjura, cargo français, 3 460t, torpillé par le sous-marin italien Brin (cdt Luigi Longanesi-Catani) en Atlantique position 38 53N - 23 11W, le 13 juin 1941. Il faisait des rotations depuis Cardiff pour Freetown avec du charbon de soutage, et rem...

Djurjura
9455
Madec
Esquibien
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre de la Division
acte de décès n° 1947/16
C 12x17