Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Francois Edouard Mafran

est né le 29 octobre 1892 à Dunkerque (Nord ( 59))

François-Edouard Mafran est le fils de Paul Emile, marin dans la marine marchande, et de Jeanne Joséphine Everdier. La famille réside à Dunkerque où François et son frère Paul Arthur passent leur enfance et suivent leurs  premières scolarités.
Après avoir obtenu un certificat de chaudronnier, François-Edouard s'engage dans la marine marchande et il embarque alors sur les cargos charbonniers de la Compagnie des Chemins de Fer P.L.M. (Paris-Lyon-Méditerranée) comme mécanicien.

Le 8 décembre 1912, il est appelé pour effectuer son service militaire dans la Marine nationale, en tant que matelot de 2e classe. Lorsque la 1re guerre éclate François-Edouard est encore sous les drapeaux. Durand le conflit il est promu successivement matelot de 1re classe le 01 janvier 1914, quartier-maître le 07 avril1914, puis second maître mécanicien le 01 octobre1918. En parallèle il obtient le brevet d'officier mécanicien 2e classe le 27 juillet 1918. A l'issue de la guerre il est démobilisé le 16 août 1919.

Dans la période entre deux guerres, François-Edouard retourne dans la marine marchande et il navigue principalement sur les cargos de la Société Nationale d'Affrètement (SNA). Le 5 avril 1921 il obtient le brevet d'officier mécanicien de 1re classe.

Dans le courant de l'année 1922 il fonde une famille en épousant, à Tunis, Marthe Mélanie Madeleine Sourdon, alors âgée de 20 ans et de cette union naîtra leur fille Solange. La famille s'établit à Sottevilles les Rouen.

En 1933 François-Edouard est promu premier maître mécanicien dans la Réserve de la Marine Nationale.

De 1936 à 1940 François-Edouard est embarqué sur le cargo "SNA 1" il y assure la fonction de chef mécanicien. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, 5 navires de la Société Nationale d'Affrètement, dont le cargo "SNA 1", sont réquisitionnés au service de l'Etat. Les "SNA 8" et "SNA 10" deviendront navires FNFL et contribueront au ravitaillement des forces alliées lors du débarquement de Normandie le 6 juin 1944.

En mer d'Irlande, le 4 mars 1940, un peu après minuit, le cargo anglais "Thurston" qui fait route de Dakar vers le port de Milford Haven entre en collision avec le cargo français "SNA 1" qui fait route du port écossais d'Ardrossan vers Rouen avec un chargement de manganèse. Le "SNA 1" sombre rapidement, les 31 marins français de l'équipage sont recueillis sains et saufs par l'équipage du "Thurston".
Peu de temps après cet évènement, ce même jour, vers 5h30, le "Thurston" est torpillé par le sous-marin allemand "U29". Le chef mécanicien de 1re classe François-Edouard Mafran, survivant du 1er abordage avec le "Thurston", disparaît lors du torpillage, il est alors âgé de 47 ans.
Un seul marin français, le novice du "SNA 1", et trois marins anglais survivront à ce deuxième naufrage et seront récupérés par un chalutier 24 heures après.

La tragique disparition de François-Edouard laisse son épouse Marthe et sa fille Solange, âgée de 17 ans, dans un profond désarroi. Solange deviendra pupille de la nation.
 

Il était Officier mécanicen de 1re classe.
Son unité : SNA 1
Il est décédé le 04 mars 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Rouen(76)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

SNA 1

SNA 1 : cargo de 2 679 t, construit en 1922, appartenant à la Société Nationale d'Affrètement. Le 4 mars 1940, allant d'Ardrossan sur Rouen fut abordé et coulé par le cargo britannique Thurston dans le canal de Bristol. L'abordeur récupéra les 31 h du SNA1, puis le Thurston fut à son tour torpillé par le U29, seul le novice du SNA 1 sauvera sa vie ainsi que 3 marins du Thurston.

SNA 1
9466
Mafran
Dunkerque
Nord ( 59)
HF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
1940/867 bis
D 11x15