Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

logo

Marcel Pierre-Marie Le Bihan

est né le 23 avril 1916 à Douarnenez (Finistère (29))

Marcel Le Bihan passe son enfance dans le quartier Ste Hélène (actuellement rue Marcel Le Bihan) à Douarnenez et suit sa scolarité à l'école St Blaise où il obtient son brevet.

Il s'engage dans la Marine le 1er avril 1935 et débute sa carrière à l'"école des mécaniciens" à Lorient.  A l'issue de sa formation il rallie successivement  les bases aériennes de Rochefort, Istres, Hourtin, Hyères et enfin l'"escadrille AC 3" de Cuers.

Le 15 juin 1940, les terrains de Cuers et du Luc sont attaqués par vingt-trois bombardiers italiens protégés par quinze chasseurs. Deux sections de l'escadrille AC 3 décollent de Cuers et attaquent les avions italiens. L'avion du second maître Le Bihan, assailli par plusieurs adversaires, est endommagé par des balles et son moteur tombeen panne. Avant de s'abattre près de Rocbaron, Le Bihan, tel qu'il en a toujours exprimé la volonté, aborde volontairement un avion ennemi et s'écrase peu après.

Grièvement blessé et brûlé, il meurt le même après-midi à l'hôpital civil de Brignoles. Considéré, à juste titre, comme un authentique héros de notre aéronautique navale, il est cité à l'Ordre de l'Armée de Mer, par l'Amiral de la Flotte F. Darlan, Ministre de la Marine militaire et marchande, Commandant en Chef des Forces Maritimes Françaises. Le texte de la citation souligne bien l'exceptionnelle audace et la fougueuse détermination du second maître Le Bihan : "Jeune pilote de chasse très ardent et adroit. Le 15 juin 1940, lors d'un combat aérien, son appareil étant en flammes, voyant son adversaire lui échapper, a préféré entrer en collision avec lui et l'a entraîné dans sa chute, comme il avait annoncé vouloir le faire dans un cas semblable. A ainsi trouvé une mort glorieuse." 

Deux bâtiments de la Marine Nationale ont porté le nom du jeune pilote et ont ainsi contribué à perpétuer son souvenir : le premier, un ex-aviso allemand, reçut le nom de "Marcel Le Bihan" ; le second, admis en service actif en décembre 1978 et retiré en juin 2002, celui de "Second Maître Le Bihan" (voir photo). 

Il était Second-maître pilote.
Son unité : Escadrille AC 3
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 15 juin 1940.
Son corps repose au cimetière de Douarnenez
Son décès est inscrit à la commune de Brignoles
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Escadrille AC 3

Escadrille AC 3
7355
Le Bihan
Douarnenez
Finistère (29)
GF
175376,175377,175378
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
79 / 1940
A 21x27

Actualités

12 mai 2018 - Les journées de la mémoire maritime - 2018

12 mai 2018 - Les journées de la mémoire maritime - 20182018-Les Journées de la Mémoire Maritime

30 janvier 2018 - L'Ecole des Mousses à Saint Mathieu

30 janvier 2018 - L'Ecole des Mousses à Saint MathieuHommage aux Mousses morts pour la France

28 janvier 2018 – Hommage aux marins morts en déportation

28 janvier 2018 – Hommage aux marins morts en déportationCérémonie en hommage aux marins morts en déportation

10 novembre 2017-Ravivage de la Flamme

10 novembre 2017-Ravivage de la FlammeRavivage de la Famme du Souvenir par les CMJ et le Lycée Naval

Cérémonie Meknès - 16 septembre 2017

Cérémonie Meknès - 16 septembre 2017Les familles des disparus du Meknès