Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Célestin Thomas Patary

est né le 18 août 1910 à Arzon (Morbihan (56))

C’est à Arzon, petite commune située à l’extrémité de la presqu’ile de Rhuys, entre le golfe du Morbihan et l’Océan Atlantique que Célestin Thomas voit le jour le 18 août 1910.

Il est le fils de Célestin Patary (37 ans), marin, et d’Amélie Savary (31 ans) ménagère.

Il perd son père alors qu’il n’a que neuf ans, et est adopté par la nation suivant le jugement du tribunal civil de Vannes, en date du 14 janvier 1919.

Inscrit maritime au quartier de Vannes (56), il navigue au commerce dès 1929 sur les cargos "Henri Delmas", "Stilbé", "Blois" et "Meuse".

Appelé à la classe 1930 au quartier d’inscription maritime de Vannes, il est incorporé au "3e Dépôt" à Lorient le 25 mai 1930, comme matelot de 2e classe sans spécialité.

Le 2 juillet 1930, nommé matelot de 3e classe maître d’hôtel, il rejoint la "6e Escadrille de sous-marins" à Bizerte (Tunisie). Il navigue à bord du sous-marin "Naïade" pendant deux ans.

Il sera nommé successivement, matelot de 2e classe le 1er juillet 1931, puis matelot de 1re classe le 1er janvier 1932, quartier-maître le 1er avril 1932 avant d’être renvoyé dans ses foyers et placé en congé illimité pour compter du 25 mai 1932.

Il se retire à Arzon (56).

En 1935, il épouse Aimée Jeanne Jicquel au Havre, avec laquelle il aura 4 enfants. En 1937 il est inscrit maritime au quartier du Havre (76). Le paquebot "Meknès" assure la nouvelle ligne maritime le Havre-New York.

Le "Meknès" est réquisitionné dès le début de la seconde guerre mondiale et transformé en transport de troupes. Il effectue alors des trajets entre les ports du Verdon, de Brest et de Casablanca (Maroc). Célestin Patary est embarqué sur le paquebot "Meknès" en tant que quartier-maitre de 1re classe manœuvrier.

En cette fin de mois de mai 1940, les Britanniques, estimant la situation désespérée, lancent l’opération Dynamo consistant à rapatrier en Angleterre plus de 340 000 soldats alliés, dont 120 000 soldats français. C'est dans ce contexte que Célestin Patary se retrouve sur le sol britannique lorsque l'armistice est signé le 22 juin 1940.

Le 3 juillet 1940, Wilson Churchill lance l'opération Catapult. Les navires français en Grande Bretagne sont réquisitionnés, leurs équipages internés. Tous ces militaires ont le choix de rentrer en France pour démobilisation ou rester en Grande Bretagne à leur risque et péril. Dès lors, le rapatriement, vers la France, de tous les soldats, marins, aviateurs doivent être rapatriés en vue de leur démobilisation. C'est ainsi que le mercredi 24 juillet, 1179 officiers et marins embarquent à Southampton sur le paquebot français "Meknès" pour rallier Toulon. Vers 22h00 ce même jour, au large de Portland, le "Meknès" est torpillé par une vedette allemande et fait naufrage.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts d'Arzon (56).

Il était Quartier maître de manoeuvre.
Son unité : Meknès
Il est décédé le 24 juillet 1940.
Porté disparu
Document portant la mention MPLF : Transcription de décès

Meknès

33

Le Meknès était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936. Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de...

Meknès
6666
Patary
Arzon
Morbihan (56)
HE
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Jugement T.I. de Bordeaux avec mention MplF
G 11x11