Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Louis Baptiste Roudaut

est né le 26 septembre 1912 à Kerlouan (Finistère (29))

Jean Louis Baptiste Roudaut naît le 26 septembre 1912 au domicile familial sis au lieu-dit Saint-Sauveur en Kerlouan, commune littorale de la Manche, faisant partie du pays Pagan.

Il est le fils de François Marie, cultivateur, et de son épouse Marie Anne David, ménagère.

Il passe son enfance dans son quartier de naissance en compagnie de ses frères et sœur (Jean François, Yves Marie, Jean Marie, Rosalie et Jean Louis Marie) et fréquente les bancs de l’école communale au bourg de Kerlouan.

Après avoir exercé la même profession que son père, Jean contracte un engagement initial d’une durée de trois ans dans la Marine nationale le 17 octobre 1930 (matricule : 3865 B 30) et est incorporé au "2e Dépôt" à Brest.

A la fin du même mois, il rallie le croiseur cuirassé "Ernest Renan" où, durant huit mois, les rudiments de la spécialité de canonnier lui sont enseignés.

A l’issue, titulaire du brevet élémentaire de sa spécialité, Jean est muté sur le torpilleur "Bambara". Il embarque, en mai 1932, à bord du contre-torpilleur "Lion" et, en avril 1934, sur le contre-torpilleur "Léopard" à bord duquel il est promu au grade de quartier-maître.

Le 5 avril 1937, à Kerlouan, Jean épouse Anne Louise Aballain qui lui donnera une fille prénommée Jeannette.

En octobre 1938, après quatre années et demi à bord du "Léopard", il rejoint le cuirassé "Bretagne". Il accède au grade de second maître, premier grade du corps des officiers mariniers, en avril 1940.

Le second maître canonnier Jean Roudaut disparaît, à l’âge de 27 ans, à bord du cuirassé "Bretagne" avec plus de 1000 autres marins de son équipage dans les eaux du port de Mers el-Kabir (Algérie).

Il est cité, à titre posthume, à l’ordre de l’armée de mer avec le motif suivant : "Glorieusement disparu avec le cuirassé Bretagne lors de la perte de ce bâtiment le 3 juillet 1940".

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de sa commune de naissance.

Veuve à trente ans avec une petite fille de treize mois, Anne Louise a vécu quelques années chez ses parents. Ensuite, elle a été repasseuse de coiffes jusqu’à ce jour du 26 mai 1956 où elle est entrée, au titre d’un emploi réservé, à la manufacture de tabacs de Morlaix (29). Elle y a travaillé jusqu’à sa retraite en octobre 1969. Elle est décédée chez sa fille le 13 août 1997 à l’âge de quatre-vingt-sept ans.

 

Il était Second Maître.
Son unité : Bretagne (cuirassé)
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Son corps repose au cimetière de Mers-el-Kébir
Document portant la mention MPLF : ESS

Bretagne (cuirassé)

Cuirassbretagne

Bretagne : cuirassé construit à Brest en 1916. Après la capitulation signée par le maréchal Pétain, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des Allemands, Churchill décide de détruire la flotte française qui stationne à Mers-el-kébir (6 km d'Oran) : opération Catapult. Les négociations entre les amiraux Somerville (anglais) et Gensoul (Français) échouent...

Bretagne (cuirassé)
6818
Roudaut
Kerlouan
Finistère (29)
DD
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre 39-45 avec palme (s),Médaille Militaire
acte naissance
D 11x15