Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emile Jules Rouault

est né le 03 novembre 1910 à Langrolay (Côtes d'Armor)

Fils de Elie Marie Auguste et de Augustine Françoise Thébault, époux de Raymonde Rouault, domicilé à La Ville-es-Bret en Pleurtuit (Ille et Vilaine), le quartier-maître de manoeuvre Emile Rouault a disparu en mer, le 1er mai 1940, son bâtiment -la "Cancalaise" "ex-"Saint-Amandus"-ayant sauté sur une mine dans le Pas-de-Calais.

Dans une correspondance datée du 26 janvier 1940 alors qu'il est au port à Dunkerque il relatait à sa famille : "...il y a eu intérêt d'ouvrir l'œil pendant au moins 24 heures, nous avons passé à côté de 8 mines dérivantes..."

18 marins ont disparu lors de ce naufrage.

Il était Quartier-maître de manoeuvre.
Son unité : La Cancalaise
Il est décédé le 01 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Cherbourg port comptable de la Cancalaise
Document portant la mention MPLF : Inscription Etat-civil régularisations décès 12 dec 1941

La Cancalaise

Ex-chalutier britannique "Saint-Amandus", transformé en patrouilleur, équipé d'un "asdic" pour la chasse aux sous-marins, passe sous pavillon français fin 1939. "La Cancalaise" commandée par le LV Birot escorte des convois en Atlantique (dont celui de l'Arijon, torpillé le 25 nov 1939), puis opère en Manche entre Cherbourg, Douvres et Dunkerque en avril 1940.

Le premier mai, vers 15h,"La Cancalai...

La Cancalaise
6867
Rouault
Langrolay
Côtes d'Armor
CD
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Justice de paix de Cherbourg
D 11x15