Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Marie Réguer

est né le 16 août 1903 à Lanmeur (Finistère (29))

Fils de François Marie et de Jeanne Louise André, agriculteurs, François Marie Réguer passe son enfance avec ses frères Guillaume, Pierre et Jean, à Garlan (Kertanguy) où il fréquente l'école de la commune.

Il  y épouse Anne Marie Quéré le 16 janvier 1928. De cette union, naîtra une fille, Annick, décédée en 1995.

François Marie Réguer effectue son service militaire dans l'armée de terre du 4 janvier 1924 au 4 juillet 1925. Inscrit maritime le 21 juillet 1925 au Havre, il embarque sur le "Michigan" comme soutier puis comme mécanicien et en février 1928 sur le "Mont Kermel". Le 24 janvier 1929, il est inscrit définitivement à Morlaix. A partir de cette date, il servira sur le paquebot "Krakus" puis en mai 1929 il est rappelé à l'activité dans les équipages de la flotte et rejoint l'école navale  à Brest jusqu'en mai 1930. Après avoir accompli  la période obligatoire des inscrits maitimes, il reprend la navigation sur les navires marchands dont le "Mitidja", le "Capitaine Edouard Laborie", le "Médée" et enfin le charbonnier "Niobé".

C'est à bord de ce denier bâtiment que François Marie Réguer trouve la mort le 11 juin 1940, entre Antifer et Saint Joué, à la suite d'un bombardement de l'aviation allemande.

Son unité : Niobe
Il est décédé le 11 juin 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Garlan (Finistère)
Document portant la mention MPLF : Jugement du tribunal civil de Première Instance de Caen du 8 juillet 1941

Niobe

136

Construit pour la Navale Caennaise, ce cargo à vapeur de 79,30 mètres de long développant une puissance de 1 200 chevaux, est habituellement affecté au transport «vraquier» entre différents ports nord européens. Il transporte aussi du bois, du charbon ainsi que du minerai de fer. Réquisitionné le 25 mai 1940 comme transport de vivres et de munitions, avec ses 21 membres d’équipage, il est en plus armé d’un canon de 90 mm et de 2 mitrailleuses...

Niobe
7816
Réguer
Lanmeur
Finistère (29)
DF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès du 5 août 1941
C 12x17