Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Joseph Yves Rigours

est né le 15 mai 1900 à Lanriec (Finistère (29))

Joseph naît le 15 mai 1900, à Lanriec (Commune rattachée à la ville de Concarneau en 1959) (Finistère). Il est le fils de Joseph Rigours, marin pêcheur, et de Marie Josèphe Lorette Le Gall, son épouse, mariés le 29 avril 1896 à Lanriec, y domiciliés, au lieu dit Douric-ar-Zin. Joseph est le second d’une fratrie de cinq enfants.
Joseph passe son enfance à Lanriec dans un environnement maritime, entouré de marins pêcheurs et d’ouvrières travaillant aux usines de conditionnement du poisson. Il fait ses études primaires à Lanriec. A 18 ans, il s’engage dans la marine marchande, et trouve son premier embarquement sur le cargo "Marseillaise". Puis, il embarque, en 1919, sur le "Sainte Anne", et en 1920 sur le Vapeur "Chicago", et le "Sirena".


En 1920, il s’engage dans la Marine nationale, pour une durée de 3 ans, sous le matricule n° 1443, au recrutement de Quimper. Il est incorporé le 25 mai 1920, au 2ème dépôt de Brest, comme inscrit maritime, avec le matricule n° 7144 Concarneau. A l’issue de sa formation maritime et militaire, il est affecté sur le croiseur "D’Entrecasteaux" basé à Toulon, où il suit le cours de spécialité de gabier. Promu matelot de 2ème classe breveté gabier, en février 1921, il est affecté sur l'aviso "Ducouédic", puis l'aviso "Amiens", et à la flottille des torpilleurs.


Après trois ans de service, il est versé dans la réserve de l’armée de mer, et retourne à la vie civile, où il reprend son métier de marin de commerce. Les embarquements se succèdent : "Gaston Rivière" et "Britannio" en 1923, le vapeur "Alumine", le "Vaccarès", le "Sinaia", le "Pierre Benoit", et le "Saint Germain" en 1924. Joseph accomplit une période d’entraînement, de décembre 1924, à avril 1926.
Puis il retourne à la navigation de commerce, et embarque sur de nombreux navires : le "Chante Anne", le "Pierre Lecogi", le "Yalou", le "Yang Tsé" en 1929, "L'Eridan", le "Ti Riaux", en 1930. Il accomplit une 2ème période d’entraînement de novembre 1930 à juillet 1931.


Puis il embarque sur le "Céprée", en 1931, le "Yalou" en 1932, "L'Eridan" en 1933, et le "Châteauroux", en 1934.
En novembre 1934, il est inscrit au quartier maritime de Dunkerque, sous le matricule n° 7541, et embarque sur de nombreux navires qui font le cabotage entre Dunkerque et Le Havre : "Kebab", "Cap Blanc" en 1935, "Poitiers" en 1936, "Socombel" en 1937, "Saint Louis" en 1938, "Albi" en 1939.

Lors d’une opération commerciale dans un port de Grande Bretagne Joseph quitte son embarquement pour rejoindre Londres, et s’engager dans les forces navales françaises libres (FNFL). Il est affecté, avec le grade de second-maître, sur le patrouilleur "Poulmic", ex-bâtiment de transport de personnels, construit en 1937, pour assurer les liaisons entre le port de Brest et la base aéronautique navale du Poulmic.

Le 18 juin 1940, le bâtiment, sous le commandement du premier-maître Le Guen, quitte Brest pour se réfugier à Plymouth. Le bâtiment est remis le 30 août aux FNFL, il est armé et transformé en patrouilleur, participe à la surveillance du champ de mines britannique, mouillé en protection du chenal d’entrée de Plymouth.

Le 7 novembre 1940, le patrouilleur "Poulmic", commandé par l’officier des équipages Vibert, sort du port, pour aller prendre position au large de Plymouth, et saute sur une mine, qui provoque une importante voie d’eau dans le compartiment des machines. Il coule rapidement emportant avec lui 11 membres de l’équipage, sur un effectif de 18. Joseph fait partie des disparus en mer.

Il était Second maître.
Son unité : Poulmic
  • Médaille Militaire
  • Médaille de la Résistance
Il est décédé le 07 novembre 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Concarneau (Lanriec) (29)
Document portant la mention MPLF : Jugement déclaratif de décès du tribunal civil de Brest, rendu le 03/05/1946

Poulmic

Poulmic

Le Poulmic était un petit navire de servitude destiné au transport de personnel et de matériel aéronautique entre la base militaire de Brest et celle de Lanvéoc-Poulmic. Construit au chantier FCM de Graville (Le Havre), il est livré, avec son sister-ship, le « Lanvéoc », en été 1937 à la marine nationale. Les deux transport de personnel aux caractéristiques identiques me...

Poulmic
9398
Rigours
Lanriec
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire,Médaille de la Résistance
Acte de décès 1946/28