Kador - Chalutier

Kador-CmHKrst01

"Le Kador" était un navire à coque acier construit en 1959 par les chantiers de La Perrière à Lorient pour le compte de l'armement Heise-Kermel de Camaret. Il avait été conçu pour pratiquer le chalut ou la pêche aux langoustes sur les côtes de Mauritanie et pour ce faire était équipé d'un tunnel de congélation. D'une longueur de 29 m, il jaugeait 140 tonneaux de jauge brute et était propulsé par un moteur Sulzer 6DAW de 375 cv.

"Le Kador" avait appareillé de Camaret le samedi 14 avril 1962 sous les ordres Jean Kermel qui en était le patron depuis le neuvage. Dans la nuit du dimanche15 au lundi 16, le Kador a chaviré alors qu'il finissait de traverser le golfe de Gascogne. Ce naufrage a un temps été mis sur le compte d'une collision avec un navire marchand, nombreux, sur cette route dite du fer. Mais après enquête et inspection de la coque du bateau retourné, il s'est avéré que le chavirement avait été causé par un phénomène naturel, probablement un coup de vent violent et brutal. "Le Kador" était chargé de plusieurs centaines de casiers, notamment dans les hauts; il faut aussi savoir que ce type de langoustier à coque acier ne possède pas de viviers ouverts en communication directe avec la mer, contrairement aux langoustiers traditionnels à coque bois pour lesquels ces viviers jouent un rôle essentiel en matière de stabilité. Ce drame de la mer avait fait 12 victimes, 11 disparus et un mort: le matelot Jean Moulin (33 ans) dont le corps fut retrouvé. Les autres victimes sont : Jean Kermel le patron (34 ans ), le second Jean Menesguen (31 ans ), le chef mécanicien Louis Boette (32 ans ), le second mécanicien Joseph Guillouroux (26 ans) et les matelots Yves Lamys (40 ans), André Guéguéniat (26 ans), Laurent Sévellec (32 ans), Edouard Le Roy (24 ans), Pierre Boucharet (29 ans), Denis Quillien (19 ans) et Michel Sévellec (19 ans ).

Sources :

Sources : archives journal "Le Marin"

Site web : "Les bateaux de Camaret"

Photo : collection Henry Kérisit

Chalutier