Snekkar Arctic - Chalutier

Snekkar-Arctic01-R

Construit en 1985 à Dieppe par les ACM (Ateliers et Chantiers de la Manche) pour le compte de l'armement Leveau, le "Snekkar Arctic" était un chalutier usine surgélateur d'une longueur de 49,95, une largeur de 12,30m; il jaugeait 641 tonneaux.

En appareillant de Dieppe le 12 février 1986 il entamait sa septième marée qui allait hélas être sa dernière. Après avoir remonté la Manche vers le Pas de Calais, le "Snekkar Arctic" avait longé les côtes anglaises de la Mer du Nord, contourné le nord de l'Ecosse, puis avait rejoint sa zone de pêche à environ 500 km vers l'ouest. Vers 1h00 du matin dans la nuit du 21 au 22 février, le drame survient. Suite à un problème électrique les pompes d'assèchement tombent en panne, le bateau est vite déséquilibré et l'eau de mer s'engouffre à l'intérieur de l'usine à poissons par une trappe d'évacuation des déchets. Le "Snekkar Arctic" chavire et coule en moins de quinze minutes.

Le bilan sera lourd: 16 membres de l'équipage, un technicien allemand de la firme Badeer qui était à bord pour adaptation des machines de filetage du poisson, et un marin du chalutier "Dogger Bank" qui s'était porté au secours du "Snekkar Arctic".

Le naufrage n'est pas à mettre au compte des conditions météorologiques car le temps était tout à fait maniable en cette nuit fatidique du 21 au 22 février. Il semblerait qu'il faille en rechercher les causes dans la conception du bateau qui, à l'origine, devait mesurer 80 m de long, mais à bord duquel les cales à poisson et les machines de l'usine à poisson occupaient un poids et un volume disproportionné pour un bateau de 49 m. Il s'en suivra de longues et nombreuses procédures devant les tribunaux correctionnels qui aboutiront, en 2008, à faire reconnaitre la faute de conception et de construction du Snekkar Arctic, réhabilitant par là même le capitaine et l'équipage du chalutier sur lesquels la faute avait été préalablement rejetée.

Les victimes sont:

Claude Jouen, capitaine 43 ans William Malet, second pont 29 ans Joël Guillou, chef mécanicien 40 ans Dominique Geslot, second mécanicien 35 ans Didier Lavenu, graisseur 35 ans Marc Brachet, radio 28 ans Jean Dupont, chef d'usine 48 ans Jean-Pierre Morisse, matelot 42 ans Bernard Lecarpentier, matelot 43 ans Jean-Louis Menendez 40 ans Christian Caret 25 ans Pierre Savoye 39 ans Eric Defresne, matelot 21 ans Marcel Corderon, matelot 47 ans Philippe Catel, matelot 35 ans Jean-Marie Thuillier, matelot 22 ans, Rolf ernsdorf,technicien allemand de la firme Baader 43 ans et Xavier Tranin, 33 ans, du Dogger Bank

Ce drame fera 16 veuves et 34 orphelins

Sources :

Source : "Snekkar Arctic, la vérité renflouée de Benoît Lobez

Photo : web

plaque-Snekkar02
Chalutier