Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Franz Jean François Marie Corre

est né le 22 août 1915 à Plouider (29) (Finistère (29))

Franz Jean François Marie fils de Jean-François Marie Corre cultivateur (26 ans) et de Marie-Yvonne Letty cultivatrice (22 ans) voit le jour à la ferme de "Kéréolé" en Plouider (29).

Pendant sa petite enfance, il ne voit guère son père, car conscrit de 14-18, celui-ci se bat dans les Ardennes et participe à la campagne d'Orient jusqu'en 1919.

Son adolescence, il la passe au "Guilloc" en Kernoués avec ses parents, et au sein d'une fratrie de onze frères et sœurs.

Après sa scolarité, Franz s'exerce au métier de cultivateur dans la ferme de ses parents. Cependant le 7 septembre 1936, appelé, il rallie le "2é dépôt des équipages de la flotte à Brest" où il effectue ses classes comme chauffeur sous le matricule 2447-B-36. A sa sortie, le 1er octobre 1936, il embarque sur le cuirassé "Bretagne". Parfaitement intégré et bien considéré par ses supérieurs il signe un engagement d'un an à compter du 7 septembre 1938 et reçoit une promotion au grade de quartier-maître de 2é classe un mois plus tard.

Passionné par cette vie de marin, il signe cette fois pour trois ans le 7 septembre 1939 et imagine une belle carrière.

L'activité de la "Bretagne" durant son embarquement est variée et attrayante: en 1936, croisière dans l'Atlantique central avec des escales à Dakar, Casablanca, Vigo. En 1937-1938, participation à des écoles à feu et à des exercices combinés avec les deux escadres de Cherbourg et Brest. Le 3 juillet 1939 ralliement de la 2é escadre de la flotte de la Méditerranée, où elle participe à des missions d'escorte de convois entre Marseille, Ajaccio, Oran et Gibraltar. Le 10 mars 1940 intégrée à un groupe occasionnel "la force X" elle convoie un chargement d'or à Halifax et au retour escorte des cargos transportant des avions vers Casablanca et Toulon. Le 3 mai 1940, la 2é division quitte Oran pour Alexandrie et participe à des exercices avec la "Méditterranéan Fleet anglaise".

Le 3 juillet 1940 cantonné à Mers-el-Kébir le cuirassé "Bretagne", avec la flotte de Méditerranée, est pris au piège de la flotte anglaise. A 17h54 l'opération "Catapult" est déclenchée par les Anglais, à la troisième salve de canon de 380 mm le cuirassé est touché, Franz à son poste de combat à la chaufferie meurt comme ses 1000 camarades, dont Antoine Abiven, brulés ou noyés après le chavirage du bâtiment.

Son frère Jean,  embarqué sur le cuirassé "Provence" a vu le funeste destin de son frère et écrit dans sa lettre à ses parents: "Franz n'a pas dû se sentir mourir, il a été brulé net par l'explosion des chaudières peut être 2 ou 3 secondes et puis a fait son acte de contrition avant le combat…." et aussi plus loin: …."Franz a sacrifié sa vie pour ne pas que plus tard nous ne soyons des esclaves…"

Franz totalise quasiment quatre années de service actif, toutes en tant qu'embarqué.

Promu à une belle carrière à 25 ans, célibataire, il laisse derrière lui des parents, des frères et des sœurs inconsolables qui perdent ainsi un fils et un frère dans cette guerre impitoyable.

Franz est cité à l'ordre du corps d'Armée: "Touché glorieusement pour la France à son poste de combat". Il est décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre 39-45, étoile de vermeil. Ordre N° 320 EMG/O du 15/5/51.

Son corps repose dans l'ossuaire du cimetière de Mers-el-Kébir.

Son nom figure sur le monument aux morts de Mers-el-Kébir et sur une plaque rajoutée au pied de celui de Kernouës.

Il était Quartier-maître de 1re classe.
Son unité : Bretagne (cuirassé)
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Son corps repose au cimetière de Mers-el-Kébir (Algérie)
Document portant la mention MPLF : Etat Signalétique et des Services

Bretagne (cuirassé)

Cuirassbretagne

Bretagne : cuirassé construit à Brest en 1916. Après la capitulation signée par le maréchal Pétain, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des Allemands, Churchill décide de détruire la flotte française qui stationne à Mers-el-kébir (6 km d'Oran) : opération Catapult. Les négociations entre les amiraux Somerville (anglais) et Gensoul (Français) échouent...

Bretagne (cuirassé)
184513
Corre
Plouider (29)
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
Acte de naissance 44/1915