Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Briant

est né le 09 mai 1886 à Morlaix (Finistère)

Louis René Briant naît le 9 mai 1886 à Morlaix (Finistère). Il est le fils de Alain Marie, ajusteur, et de Françoise Lelay, aubergiste.

Il arrive au Corps le 6 juillet 1901 comme mousse, venant de chez ses parents. Il s'engage comme volontaire l'année suivante à 16 ans.

Son premier embarquement sur le "Bretagne", navire école, dure 4 ans. Il embarque ensuite sur plusieurs navires dont, en 1908, le cuirassé "Vauban"  bâtiment central de la 2éme flotille des torpilleurs des mers de Chine en baie d'Along. Puis il se retrouve sur un aviso à roues  "l'Alouette", l'année suivante, toujours en Indochine.

Il rentre en France en 1909 et suit les cours de l'école des mécaniciens à Brest de janvier 1911 à avril 1912. A l'issue d'une affectation sur le croiseur "Châteaurenault" et sur le cuirassé "Démocratie" de juin à octobre 1912,  il arrive à la fin de son dernier engagement. Il est placé brièvement dans la réserve de l'armée de terre mais il se rengage dès décembre 1912 pour 3 ans.

Il embarque sur le contre-torpilleur "Javeline", basé à Cherbourg, en janvier 1913. En mai de la même année,  il est sur la canonnière "Surprise" dans l'océan indien jusqu'en mars 1914. Enfin en août 1914 il embarque sur le cuirassé "Bouvet" chargé d'assurer l'escorte de convois en Méditerranée.

Le quartier-maître Louis Briant disparaît ainsi que 643 officiers, gradés et marins ; seuls 47 survivants seront épargnés, alors que leur bâtiment saute sur un champ de mines.

Il était Quartier-maître timonier.
Son unité : Bouvet
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18
Il est décédé le 18 mars 1915.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Bouvet

Cuirassé_Bouvet_Carte Postale_0

Le "Bouvet", cuirassé construit à Lorient en 1892, est intégré pendant la guerre 14-18 dans l'escadre de l'amiral Guépratte.

En se repliant tardivement de la tentative de forcement des détroits turcs, le "Bouvet" (commandant Rageot de la Touche) a sauté sur une mine et a coulé.

Le commandant, 23 officiers et 619 gradés et marins ont péri avec le navire. On a dénombré seulement 47 survivants don...

Bouvet
9019
Briant
Morlaix
Finistère
GG
179307,179308
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 14-18
C 12x17