Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Thépaut

est né le 29 décembre 1907 à Plouarzel (Finistère (29))

C’est au domicile familial situé au lieu-dit Kerven en Plouarzel que naît, le 29 décembre 1907, François Marie.

Il est le fils de Jean-François Xavier, maçon, et de Jenny Cadalen, cultivatrice.

Très jeune, François aide son père dans le travail de maçonnerie notamment à Molène où quelques habitations sont attribuées aux Thépaut. Plus tard, déjà engagé dans la Marine, il continue à le faire lors de ses permissions … et c’est sur l’île, lors de l’une d’entre-elles, qu’il rencontre Marie Joséphine Balcon dont les parents viennent en saison de Plouguerneau pour la récolte du goémon.

Ils se marient à Molène le 20 octobre 1931. De cette union, naîtront trois enfants nés à Brest : François (1932/1990), Josette (1937) et Marie-Thérèse (1940).

 

François s’engage dans la marine nationale pour une durée initiale de trois ans le 6 décembre 1926 et est incorporé au 2ème dépôt des équipages de Brest.

Après avoir suivi la formation initiale au métier de marin, il est affecté successivement sur les cuirassés "Bretagne" et "Provence", le transport pétrolier "Dordogne" et, à nouveau, le cuirassé "Provence".

Le 1er octobre 1932, il est admis à l’école des mécaniciens et chauffeurs de Toulon pour y suivre le cours d’admissibilité au premier grade d'officier-marinier. A l’issue, il rejoint le torpilleur "Hova".

Promu au grade de second maître le 1er janvier 1934, il est muté sur le cuirassé "Provence" d’où il débarque le 29 mai 1937.

 

Le second maître chauffeur François Marie Thépaut disparaît en mer à bord du torpilleur "Siroco", au large de Dunkerque, le 31 mai 1940.

Le même jour, Marie-Thérèse, son troisième enfant, voit le jour.

 

Quelque temps plus tard, son épouse, Marie Joséphine quitte Brest, ville alors occupée par les allemands, et se réfugie sur l’île de Molène où elle effectue des travaux pénibles pour élever dignement ses trois enfants âgés alors de 8 ans, 3 ans et de quelques mois pour le bébé. Elle accomplira cette tâche avec beaucoup de courage et de grandeur.

 

Il était Second Maître Chauffeur.
Son unité : Siroco
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
Il est décédé le 31 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Ile Molène (plaque commémorative)
Document portant la mention MPLF : SHM mention MplF

Siroco

24

Coulé en sortant de Dunkerque le 31 mai 1940. Position épave : 51 18 95N 02 14 13E par 38m de fond. Le Siroco qui avait embarqué 750 soldats à Dunkerque fut atteint à la poupe par deux torpilles de la S-23 schnell-boat du lt Christiansen. Immobilisé, hélices arrachées, les cloisons étanches tenant, le cdt de Toulouse-Lautrec demanda un remorqueur. Un Stuka acheva le Siroco d'une bombe sur le pont et une autre dans une soute à munitions. Le bât...

Siroco
6726
Thépaut
Plouarzel
Finistère (29)
GG
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec palme (s)
C 12x17