Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jacques Trolley de Prévaux

est né le 02 avril 1888 à Paris 7e (Paris (75))

Fils de Louis Trolley de Prévaux et de Elisabeth Jacquin, Jacques Trolley de Prévaux est né à Paris (7e) le 2 avril 1888. Son père était titulaire de la chaire de Droit commercial à la faculté de Droit de l'Institut Catholique de Lille.

Après de brillantes études secondaires au collège Saint-Joseph de Lille, Jacques décide de devenir marin et prépare à Paris le concours de l'Ecole Navale où il est reçu troisième en 1906. Sorti en cinquième position de Navale, il suit les cours de l'école d'application sur le "Dugay-Trouin". Promu enseigne de vaisseau en 1911, puis lieutenant de vaisseau en 1917, Jacques de Prévaux passe, à sa demande, dans l'aéronautique et est affecté au commandement du Centre de dirigeables de Marquise-Rinxent ; il effectue de nombreuses heures de vol et participe brillamment à la Première Guerre mondiale à l'issue de laquelle il est décoré de la Croix de Guerre et de la Légion d'Honneur.

Il se marie le 12 avril 1920 avec Blandine Ollivier dont il divorcera le 11 juillet  1939 ; Il se remarie avec Charlotte Leitner le 12 mars 1940.

En février 1920 il intègre le Cabinet du Ministre de la Marine avant de commander une canonnière," La Diligente", pendant deux ans. Capitaine de corvette en 1923, il est nommé l'année suivante commandant du Centre d'aéronautique navale de Cuers-Pierrefeu dans le Var où il retrouve les dirigeables. Il est nommé attaché naval à Berlin de 1926 à 1930 et est promu entre-temps au grade de capitaine de frégate. En Allemagne, il rencontre notamment Pierre Viénot et s'intéresse au comité franco-allemand d'information et de documentation que ce dernier dirige à Berlin.

De retour en France il reçoit un commandement en mer, celui de l'"Altaïr", aviso colonial basé à Shanghai. Jacques de Prévaux se trouve affecté en 1934 à la base d'aviation de Rochefort jusqu'en 1936 ; enfin, il est auditeur au Centre des Hautes Etudes Navales (CHEN) et au Centre des Hautes Etudes de Défense Nationale (CHEDN). Promu au grade de capitaine de vaisseau en 1937, il prend, en août 1938, le commandement du croiseur "Duguay-Trouin".

En 1940, il se trouve immobilisé avec la flotte à Alexandrie ; tombé gravement malade, il est rapatrié et débarque à Toulon en novembre 1940. Nommé Président du Tribunal maritime de Toulon en juillet 1941, Jacques Trolley de Prévaux prend contact parallèlement, en novembre 1941 à Toulon, avec le réseau de renseignements "F2" composé en grande partie de Polonais.

A la mi-décembre 1941, en raison de ses sympathies pour la Résistance, il est mis en disponibilité par l'amiral Darlan. Rapidement, ne parvenant pas à rejoindre la France Libre, Jacques de Prévaux, sous le pseudonyme de Vox, s'engage au réseau F2 comme simple informateur, chargé de la Marine ; il réussit très vite à fournir aux Alliés des informations très importantes sur la marine ennemie. Il est en contact également avec un des premiers envoyés en mission par la France Libre, Pierre Fourcaud. Le réseau ayant été dispersé à la suite de nombreuses arrestations liées à l'occupation de la zone sud par les Allemands et les Italiens, Vox prend, après sa reconstruction en 1943, une part très active dans le secteur "Méditerranée" du réseau F2 reconstitué. A la mi-mai 1943, il prend la tête du sous-réseau " Anne " qui couvre les secteurs de Toulon, Nice et Marseille. Pendant un an, malgré une santé déficiente, il fait preuve d'un remarquable talent d'organisateur joint à un mépris total du danger. Il se dépense sans compter, se partageant entre ses déplacements clandestins et la gestion de la société de produits alimentaires qu'il vient de créer. Il fournit aux Alliés des renseignements de la plus grande importance sur les transports allemands pour l'Afrique, les mouvements des unités navales, le contrôle des aérodromes, les travaux de fortifications, etc.

Reconnaissant ses mérites, le gouvernement anglais lui décerne alors la Distinguished Service Order. Le 29 mars 1944, reconnu et arrêté par les Allemands comme chef de réseau avec sa seconde épouse, Lotka, également membre actif de l'organisation, il est incarcéré à la prison du Fort Montluc à Lyon et soumis à la torture. Il ne compromet aucun de ses camarades et rejette sur lui l'entière responsabilité de l'action du réseau.

Le 19 août 1944, Jacques Trolley de Prévaux est fusillé avec son épouse dans les bois de Bron dans la banlieue lyonnaise.

"Unis dans l'action de résistance, unis dans l'épreuve des prisons, ils se trouvèrent encore unis dans leur sacrifice. Nous ne les séparerons donc pas sous le signe de la Croix de Lorraine et la devise de notre Ordre" (Général Ingold, Chancelier de l'Ordre de la Libération, Mémorial des Compagnons 1940-1945).

Pour ses services rendus, Jacques Trolley de Prévaux est nommé, le 16 avril 1945, contre-amiral avec effet rétroactif.

Son corps repose à la Nécropole Nationale de la Doua à Villeurbanne. (extrait du site internet de l'Ordre de la Libération).

Il était Contre-amiral.
Son unité : Résistance
  • Légion d'Honneur (com.)
  • Compagnon de la Libération
  • Croix de Guerre 14-18
  • Croix de Guerre 39-45
  • Distinguished Service Order
Il est décédé le 19 août 1944.
Son corps repose au cimetière de Villeurbane
Document portant la mention MPLF : Historique des FNFL

Résistance

En 1940, La France ne peut faire face à l’envahissement de son territoire par l’armée allemande : le gouvernement français capitule et signe l’armistice du 22 juin 1940. Mais, quelques jours avant, le 18 juin, à la

Résistance
7894
Trolley de Prévaux
Paris 7e
Paris (75)
DF
NULL
Il a été décoré : Compagnon de la Libération,Légion d'Honneur (com.),Croix de Guerre 14-18,Croix de Guerre 39-45,Distinguished Service Order
E 10x13