Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Paul Albert Thirion

est né le 22 janvier 1918 à Mirecourt (Vosges (88))

Paul Albert Thirion est le fils de Victor Gustave, employé des Chemins de Fer, et de Louise Joséphine Gilliot, mère au foyer.

La famille réside à Epinal dans les Vosges, rue Bel Air où Paul passe son enfance en compagnie de sa sœur ainée Etiennette et de son frère cadet Maurice.

Dans sa prime jeunesse  Paul fréquente l'école primaire de la rue Durkheim à Epinal. Par la suite il suit les cours de l'Ecole Professionnelle d'Industrie et de Commerce d'Epinal puis il est admis à l'Ecole Nationale des Arts et Métiers de Châlons-sur-Marne  pour suivre une formation d'ingénieur.

Le 28 septembre 1938, Paul est admis à suivre les cours de L'Ecole des Ingénieurs Mécaniciens de la Marine.

A l'issue de sa formation, Le 15 janvier 1940, il est promu ingénieur mécanicien de 3e classe (J. O du 26/01/40), il embarque à cette même date sur le cuirassé "Bretagne".

Le 3 juillet 1940, Paul disparait dans le naufrage du cuirassé "Bretagne" lors de l'attaque menée  par la marine Britannique contre la flotte Française à Mers-el-Kébir.

La famille, durement éprouvée par cette disparition, sera de nouveau plongée dans le deuil suite à la disparition en déportation en Allemagne  de Maurice, le frère cadet de Paul.

Paul Albert Thirion est cité à l'Ordre de l'Armée de Mer avec la mention suivante : "Officier très ardent, a disparu glorieusement avec son bâtiment pendant l'engagement du 3juillet 1940 à Mers-el-Kébir. ".

Il était Ingénieur mécanicien 3e classe.
Son unité : Bretagne (cuirassé)
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Toulon
Document portant la mention MPLF : Fiche "Mémoire des Hommes".

Bretagne (cuirassé)

Cuirassbretagne

Bretagne : cuirassé construit à Brest en 1916. Après la capitulation signée par le maréchal Pétain, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des Allemands, Churchill décide de détruire la flotte française qui stationne à Mers-el-kébir (6 km d'Oran) : opération Catapult. Les négociations entre les amiraux Somerville (anglais) et Gensoul (Français) échouent...

Bretagne (cuirassé)
9109
Thirion
Mirecourt
Vosges (88)
CF
179742,179743
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Transcription sur acte de naissance n° 5 du 21/07/1947
E 10x13