Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

PLM 15 - Cargo

143
1920
Smith's Dock, South Bank à Middlesborough
Large Cap Finisterre position 43.37N, 09.15W
18 février 1940
Historique des PLM La compagnie Paris-Lyon-Méditerranée, crée en 1857, pour ravitailler en charbon anglais les chemins de fer français. Cette flotte sera constituée de 27 navires charbonniers type PLM dont 3 seulement seront intacts après la seconde guerre mondiale. Après la première guerre, les navires furent employés à des tâches de transport diversifié (allant des arachides aux phosphates en passant par le matériel ferroviaire) ne restèrent plus nommés « charbonniers » que par habitude, jusqu'à leur suppression de la flotte de la compagnie ferroviaire. La création de la S.N.C.F. ne modifie pas le mode d'exploitation des charbonniers qui, à la veille du deuxième conflit mondial, seront encore placés en gestion dans des compagnies extérieures à la S.N.C.F. Le PLM 15 Faisant partie d’une série de 6 charbonniers commandés, par la Société Maritime de Transports et d’Affrètements de Rouen, au chantier anglais « Smith's Dock, South Bank à Middlesborough », il fut lancé le 07 juin 1921. Long de 105,18 m, large de 15,08 m et d’un tirant d’eau de 6,91 m, il est propulsé par une machine alternative de 2357 CV permettant de naviguer à 11,5 nœuds. Ses 4 cales jaugent 3987 tonneaux. Naufrage Réquisitionné en 1940 il fût mis à contribution dans différents convois pour le transport de matériel. Le 14 février le convoi 65-KS, composé de 16 navires quitte Casablanca, le 15 février il est rejoint par le convoi 10-RS, composé de 8 navires, en provenance de la Méditerranée. Le destroyer Bourrasque et le chasseur de mines Chevreuil font partie de l’escorte ainsi que la Sétoise, L a Toulonnaise et l’Ajaccienne. Les allemands ayant appris que le convoi devrait passer devant Porto le 18 Février envoient les sous marins U-53 et U-37 à sa poursuite qui le repère le 17 février 1940 à 20H50. Tôt le 18 février l’U-53 lance une torpille qui explose prématurément devant le navire marchand Garonne et l’U-Boat est prit en chasse par La Sétoise et la Toulonnaise. L’U37 n’ayant pas été détecté par l’escorte prend le PML 15 pour cible et le torpille à 10H55 en ce matin du 18 février 1940. Le PLM 15 coulera en 40 secondes en emportant avec lui la totalité de ses 42 membres d’équipages.
Cargo