Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Henri Armand Lucien Chartrain

est né le 16 juin 1917 à Paris (Paris (75))

Henri Chartrain est le fils unique de Lucien Chartrain, commis dans une entreprise de serrurerie de Paris, et de Juliette Bellegy, qui confectionne à domicile des gilets pour hommes. La famille réside au 17 rue Boyer-Barret, dans le 14e arrondissement, et c'est dans ce quartier qu'Henri passe sa jeunesse et fait ses études. Son très bon parcours scolaire lui permet d'être admis, en septembre 1937, en classe préparatoire scientifique de Jean-Baptiste Say avec pour perspective d'intégrer l'Ecole des Arts et Métiers de Paris.

Bien que sursitaire à l'époque, il choisit, pour convenance personnelle, de faire immédiatement son service militaire. Il est donc recruté à compter du 1er septembre 1937, fait ses classes à Toulon, et obtient le brevet provisoire de mécanicien.

Il embarque le 16 octobre de la même année sur le croiseur "Pluton". Durant la période, ce bâtiment subit plusieurs transformations touchant à son système propulsif et à son artillerie, avant d'être à nouveau reclassé comme mouilleur de mines à l'approche de la Seconde Guerre Mondiale (voir l'article complet figurant sur ce site).


Le commandement envoie alors le "Pluton" en mission au Maroc pour disposer des barrages de mines destinés à protéger les atterrages du protectorat. Le bâtiment arrive à Casablanca le 5 septembre 1939, trois jours  après la déclaration de guerre, mais les circonstances incitent l’amirauté à réorienter la mission initiale du croiseur, et les mines doivent être débarquées. C’est au cours de cette opération, le 13 septembre 1939, que le "Pluton" explose à quai.


Sur le croiseur, 196 hommes sont morts dans cette tragédie, dont 171 qualifiés de "présumés disparus". Le quartier-maître de 2e classe mécanicien Henri Armand Chartrain a reçu, à l'instar de ses camarades, la citation suivante à l'ordre du corps d'armée : "Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat", et chacun d'eux est immortalisé au cimetière Ben M'Sick de Casablanca par autant de croix portant l'épitaphe:
      "INCONNU"
 " "Le Pluton" - Mort pour la France le 13.09;1939".

Il était Quartier-maître de 2e classe.
Son unité : Pluton
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 13 septembre 1939.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Casablanca (Maroc)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des hommes

Pluton

54

Construit à Lorient en 1931. Le Pluton devant être appelé à servir de transport de troupes, il convenait de débarquer les mines stockées à bord dans des camions attendant le long du quai de Casablanca. Au rapport du cpt de frégate Benac, second du navire, c'est au cours de son désamorçage, qu'une mine a explosé, faisant sauter en chaîne d'autres mines et diverses munitions, éventrant le navire qui a coulé par l'arrière, et dévastant les quais...

Pluton
9498
Chartrain
Paris
Paris (75)
HF
181114
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45,Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
C 12x17