Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Roger Le Poittevin

est né le 15 avril 1921 à Saint-Brieuc (Côtes d'Armor (22))

Roger Le Poittevin , fils d'Auguste Le Poittevin  et de Anne Marie Le Gall, est né le 15 avril 1921 à Saint Brieuc  ; il a un frère, Auguste, et une sœur, Liliane.Elève à l'école annexe de l'Ecole Normale de Saint-Brieuc. Il obtient son certificat d'études le 7 juillet 1933 et son brevet de capacité pour l'Enseignement Primaire Supérieur le 12 décembre 1938. Il se destine d'abord à l'enseignement, mais s'engage dans la Marine Nationale pour cinq ans le 5 avril 1939 à Brest.

Il est d'abord affecté au 2e dépôt (recrues) de Brest  du 5 avril au 10 mai 1939. Il embarque sur le bâtiment "Océan" du 10 mai au 1er octobre 1939. Du 1er octobre au 1er décembre 1939, il intègre l'école de TSF de Lorient  et obtient son brevet élémentaire de radiotélégraphiste le 1er décembre à Port Louis.

Affecté à l'école d'écoute sous -marine sur le bâtiment " Yser" du 1er décembre 1939 au 16 avril 1940, il participe à la poursuite en Manche d'un sous-marin allemand par "La Lorientaise". Il embarque à bord du patrouilleur "La Lorientaise"  jusqu'au 22 mai 1940. Le bateau,  subissant de grosses avaries lors du grenadage d'un contact, est remorqué à Boulogne. Il est alors embarqué sur "le Chasse marée"  qui va participer  à la récupération et au rapatriement du corps expéditionnaire britannique et des éléments  de l'armée française bloqués à Dunkerque lors de l'opération "Dynamo". Le bateau arrive à Southampton (Grande-Bretagne) le 21 juin 1941.

Roger Le Poittevin s'engage dans les FFL, la date de son engagement n'est pas connue. Il est muté le 15 août 1940 au bataillon des fusiliers-marins. Le 10 juin 1942, il nommé sergent à la 1e compagnie de transmission de la 1e Brigade Française Libre, commandée par le Général Koenig. Nous n'avons , à ce jour aucune information sur la vie qu'il a menée à cette époque ; on sait seulement qu'il passe des fusiliers-marins vers les transmissions à une date encore inconnue à ce jour.

Il prend part à la Bataille de Bir Hakeim en Libye ( 27 mai au 11 juin 1942) au sein de la 1e BFL. On retrouve sa trace dans plusieurs livres édités après la guerre où Il est l'un des rares sous-officiers à être cité.

Fait prisonnier, il est évacué de Benghazi le 15 août 1942  "après avoir vécu dans des conditions déplorables, rongé(s) par la vermine et peu nourri(s)" (in "Bir Hakeim" Général Koenig), et est embarqué à bord du cargo "Nino-Bixio" en compagnie de 2800 prisonniers de diverses nationalités selon certaines sources, 7000 selon d'autres, dont 400 Français en direction de Brindisi ( Italie).

La traversée se déroule dans des conditions épouvantables de promiscuité et d'hygiène. Le seul espoir des prisonniers était d'être arraisonné par l'escadre anglaise qui avait la maîtrise de la Méditerranée avec ses alliés. Au cours de cette traversée le bâtiment est torpillé, mais a réussi à rejoindre la baie de Navarin (Grèce) avec les survivants.

Le sergent Roger Le Poittevin disparaît lors de cette attaque.

Il était Sergent à la 1re cie de transmission - FFL.
Son unité : Nino-Bixio
  • Médaille de la Résistance
Il est décédé le 18 août 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Saint Brieuc
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Nino-Bixio

 

Paquebot italien, 7 137 tx,  aménagé en navire de transport de prisonniers. 17 août 1942, le navire ramène de Lybie des prisonniers Français et Néo-Zélandais, capturés lors des combats de Bir-Hakeim. Semble-t-il environ 400 h. Le sous-marin anglais HMS  Turbulent lui expédie deux torpilles dont l\'une explose dans 
la cale où sont enfermés les captifs. 118 Néo-Zélandais sont tués, et un nombre indéfini d...
Nino-Bixio
7943
Le Poittevin
Saint-Brieuc
Côtes d'Armor (22)
15 avril 1921
DD
NULL
Il a été décoré : Médaille de la Résistance
Registre de 1947 acte 212
C 12x17