Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Cap-des-Palmes - Cargo

Cap-des-PalmesY-Prchc

Cap des Palmes avait été construit en 1935 au chantier danois Helsingors Jernskibs & MK à Elsinore. C’était un bananier de 2070 tonneaux (1950 tpl) de la compagnie maritime Fraissinet. Il mesurait 102,30 x 13,40 x 5,50 m, était propulsé par un moteur diésel de 4500 cv, et atteignait une vitesse maximum de 17,5 nœuds. De 1935 à 1940 il va naviguer pour le compte de Fraissinet jusqu’au 27 novembre 1940, date à laquelle il est saisi dans le port de Libreville (Gabon) par la marine anglaise. Cap des Palmes sera réarmé par les FNFL et transformé en croiseur auxiliaire par l’adjonction de 2 canons de 90 mm, puis, en 1943 de 2 canons de 152 et 12 canons de 20 mm. Il sera employé à des escortes de convois dans le Pacifique sud, notamment en Nouvelle Calédonie avant de subir un carénage aux USA du 6 avril au 20 juillet 1944. L’année 1945 le voit inutilisé à Guadalcanal (archipel des îles Salomon). Du 13 février au 15 mars 1946, Cap des Palmes entreprend le transit de Toulon à Saïgon, puis arrive en baie d’Along au mois d’avril. Du 8 mai au 9 juin 1946, il effectue le voyage retour de Saïgon vers Toulon.

Le 19 juillet 1946 Cap des Palmes est rendu à son armateur. En 1957 il est vendu à la Compagnie Maritime de Navigation Fruitière et devient le Banora. En 1962 il passe sous pavillon marocain en gardant le même nom. Le 19 novembre 1965, suite à une voie d’eau, il se perd sur les récifs du cap Villano (Espagne province de la Galice), parages réputés dangereux et surnommés côte de la mort, l’équipage sera sauf.

Sources :

Source : Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française – Tome2 1870-2006

Photo : collection Yvon Perchoc

affiche-Fraissinet
Cargo