Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Bernard Jean Marie Royer de Véricourt

est né le 06 mars 1907 à Paris 7ème arrondissement (Ville de Paris (75))

Fils de Bénito Charles Eloi et de Cécile Weil, Bernard est né le 6 mars 1907 dans le 7e arrondissement de Paris.

Il a passé son enfance à Paris et fréquenté le lycée Louis le Grand et l’école des Hautes Etudes Commerciales (HEC).

Il était l’époux de Germaine Marie Grout de Beaufort. De leur union, sont nés Gérard (en 1938), Anne (en 1939) et Patrice (en septembre 1940). Ils étaient domiciliés, en dernier lieu, au 3 rue d’Aboville à Brest.

Après avoir suivi les cours de l’école des Hautes Etudes Commerciales et obtenu une licence en droit, il s’est engagé dans la Marine Nationale en octobre 1929.

Ses principales affectations furent l’artillerie de côte à Toulon (1932/1933), l’aviso colonial « d’Entrecasteaux » (1933/1935), la base aéronautique navale de Brest (1935/1937), le cuirassé « Paris » (1937/1939), la défense littorale Brest (1939/1940).

Le commissaire de 1re classe Bernard Royer de Véricourt a disparu en mer le 18 juin 1940 lors de la perte de l’aviso « Vauquois ». Son corps a été retrouvé le 14 juillet 1940 et inhumé au cimetière militaire de Ste-Anne d’Auray (56).

Extrait d’un document remis à la famille :« Lors de l’invasion allemande de 1940, une partie du personnel de la défense littorale de Brest, dont le commissaire de Véricourt, a embarqué le 18 juin sur l’aviso « Vauquois » pour évacuation. Dans la soirée du même jour, au large de Brest, a sauté sur une mine et a été cassé en deux. Le commissaire de Véricourt a pu alors prendre place avec quelques rescapés sur une embarcation. Mais, ayant remarqué à bord de l’épave deux matelots encore vivants en difficulté, de Véricourt a maintenu l’embarcation pour essayer de les sauver. Mais, à ce moment, le bâtiment, en chavirant, a renversé l’embarcation, précipitant à la mer tous ceux qui s’y trouvaient. Quelques rescapés ont pu être recueillis par l’aviso « Suippe » qui se trouvait à proximité. Mais de Véricourt n’était pas parmi eux. »

Son corps a été retrouvé le 8 juillet 1940 en baie de Douarnenez (Finistère) et inhumé au cimetière militaire de Sainte-Anne-d'Auray (Morbihan).

La promotion 1944 des élèves officiers du Commissariat de la Marine a reçu le nom du "Commissaire de 1re classe Royer de Véricourt".

Il était Commissaire de 1ère classe.
Son unité : Vauquois
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 39-45
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 18 juin 1940.
Son décès est inscrit à la commune de Le Conquet
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Vauquois

Vauquois-01_0

Construit à Saint-Nazaire en 1919.

Commandé par le capitaine de corvette Villebrun, le "Vauquois" a quitté Brest le 18 juin 1940 vers 17h45. A son bord en plus de l'équipage, quelques officiers de divers corps et tous les fourriers de l...

Vauquois
7864
Royer de Véricourt
Paris 7ème arrondissement
Ville de Paris (75)
06 mars 1907
DF
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45,Légion d'Honneur (chev.)
1949/31
C 12x17