Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Charles Yves Marie Gouriou

est né le 15 mai 1922 à Plouguiel (Côtes d'Armor)

Charles Yves Marie Gouriou est né le 15 mai 1922 à Plouguiel (Côtes d’Armor). Il est le fils de Charles et de Françoise Guyomard cultivateurs à Plouguiel.

Il passe son enfance à Kergoulas et kerpiquet en la commune de Plouguiel, en compagnie de sa soeur Yvonne et de son jeune frère Jean Baptiste. Il fréquente l’école communale de Plouguiel et y obtient son certificat d’étude. Par la suite il suit les cours de l’EPS de Tréguier, Côtes d’Armor.

Charles s’engage dans la marine nationale en mai 1938 ; il a alors 16 ans. Il suit les cours de l’école des mécaniciens de Lorient jusqu’en Aout 1939. A l’issue de sa formation, il embarque sur le mouilleur de mines « Pluton » en aout 1939. Dans une lettre du 19 aout 1939, Charles écrit à ses parents qu’il espère obtenir une permission et qu’ainsi il pourra donner un coup de main pour le battage du blé.

Le 26 aout, dans sa dernière lettre à ses parents il mentionne qu’il vient d’être affecté sur le « Pluton » qui se trouve alors en rade de Lorient et se prépare à appareiller pour Brest afin d'embarquer des mines. Dans cette lettre il s'inquiète à nouveau du travail restant à faire à la ferme familiale et notamment il demande si le battage du blé a pu être fait malgré la pluie.

Quelques jours plus tard le « Pluton » appareille pour Casablanca. Le 13 septembre 1939 devant le port de Casablanca à 10h40, au 10éme jour de la déclaration de guerre, le « Pluton » explose accidentellement lors de la manipulation de mines entrainant dans la mort Charles Gouriou et de 175 autres membres de l’équipage.

Charles Gouriou a alors tout juste 17 ans, il est l’un des plus jeunes disparus dans ce naufrage.

Ses obsèques solennelles seront célébrées en l’église de Plouguiel ainsi qu’en témoigne l’extrait du bulletin paroissial «l’Etoile de Plouguiel» du 15 octobre 1939.

Il est le premier Mort pour la France de cette commune pour la seconde guerre mondiale.

Charles Gouriou est cité à l’Ordre de l’Armée a titre posthume avec la mention :"Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat".

Il était Matelot de 1re classe Mécanicien.
Son unité : Pluton
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 13 septembre 1939.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Plouguiel (Côtes d'Armor)
Document portant la mention MPLF : Extrait du greffe du tribunal

Pluton

54

Construit à Lorient en 1931. Le Pluton devant être appelé à servir de transport de troupes, il convenait de débarquer les mines stockées à bord dans des camions attendant le long du quai de Casablanca. Au rapport du cpt de frégate Benac, second du navire, c'est au cours de son désamorçage, qu'une mine a explosé, faisant sauter en chaîne d'autres mines et diverses munitions, éventrant le navire qui a coulé par l'arrière, et dévastant les quais...

Pluton
8835
Gouriou
Plouguiel
Côtes d'Armor
15 mai 1922
DF
178589,178590,178591
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
extrait du greffe du tribunal
B 15x21