Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Gilbert Sénéchal

est né le 19 janvier 1941 à Rue (Somme)

Gilbert Sénéchal naît le 19 janvier 1941 au foyer d' Albéric Sénéchal, mécanicien et de Marthe Henry à Rue (Somme), sixième d'une fratrie de dix enfants. Il passe son enfance au dix avenue Jacquart à Haubourdin (Nord) où il fréquente l'école primaire Saint-Michel. Avant d'intégrer la Marine nationale, il exerce le métier de son père, mécanicien.  

Gilbert Sénéchal suit, au centre Siroco de Cap Matifou ( Algérie ) le cours de fusilier commando du 01/12/59 au 01/04/1960. Puis il intègre le commando "Jaubert" dans la région de Ain Sefra  (Algérie).

Le récit d'un de ses camarades, Alain Joufrey, permet de se faire une idée du déroulement de ce 26 octobre 1960 qui "commence sous un ciel bleu  dans la région d'Ain Sefra à Bou Senghoun précisément "et qui va voir la disparition de ce jeune homme de 19 ans que la citation à l'ordre de l'armée de mer en date du 17 mars 1961 présente comme un matelot fusilier "d'un dynamisme et d'un courage exceptionnel".

Son camarade raconte : "Les quatre hélicoptères du camp sont en stand by. Aucune opération n'est prévue. Les hommes ont quartier libre. Une partie de volley s'engage à laquelle participe le pacha, le lieutenant de vaisseau Scheidhauer. Un autre groupe se dirige vers l'oued qui irrigue la palmeraie voisine pour se baigner. Tout est calme.
Vers 14 heures, alerte, les moteurs des Syko  vrombrissent, les hélicoptères s'envolent en direction du sud : un groupe du 8e RPIMA s'est fait accrocher par un groupe de "Fells" sur le Djebel Bou Lerhfad, une plaine bordée de montagnes où se dresse un piton rocheux. Le commando dont Gilbert Sénéchal fait partie est rapidement sur place.
"

La citation à l'ordre de l'armée de mer évoque ainsi son comportement : "Matelot fusilier commando d'un dynamisme et d'un courage exceptionnels. Héliporté le 26 octobre 1960 dans le Djebel BOU LERHFAD avec le commando "Jaubert", il n'hésite pas à se porter à l'assaut de la bande rebelle fortement retranchée. Bien qu'embarqué depuis peu de temps au commando "Jaubert", il manœuvre avec décision au mépris du danger. Son commandant étant mortellement blessé à côté de lui, il le protège et repousse l'attaque des rebelles qui marchaient sur eux. A son tour frappé d'une balle, il tombe face à l'adversaire, donnant le plus bel exemple des qualités de Combattant et de Commando".

En 1961 un courrier du capitaine de Frégate Servent, commandant du centre Siroco, annonce à ses parents que le nom de leur fils a été donné à une promotion d'apprentis fusiliers au cours d'une cérémonie  solennelle, le 15 juillet 1961.

 

Il était Matelot fusilier.
Son unité : Commando Jaubert
  • Croix de la Valeur militaire avec palme
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 26 octobre 1960.
Son décès est inscrit à la commune de Haubourdin (Nord)
Document portant la mention MPLF : Transcription de l'acte de décès

Commando Jaubert

103

A l'origine compagnie de reconnaissance intégrée à la Brigade Marine d'Extrême Orient. Dénommée Compagnie Merlet, elle est déployée en Indochine en octobre 1945 et participe aux opérations de l'ouest cochinchinois (Mytho, Vinhlong, Cantho). Dirigée ensuite sur le Tonkin elle prend le nom de Compagnie Jaubert, en l'honneur du capitaine de frégate Jaubert, mort de ses blessures à Tan Huyen le 25 janvier 1946. Au mois de novembre 1948, la compagn...

Commando Jaubert
8926
Sénéchal
Rue
Somme
DF
178939,178940,178941
Il a été décoré : Croix de la Valeur militaire avec palme,Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Transcription de l'acte de décès n°140
C 12x17