Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Eugène Joseph Marie Squiban

est né le 04 juillet 1894 à Brest (Finistère (29))

Eugène Squiban, fils de Alain-Marie Squiban et Eugénie Guillou, naît à Brest-Recouvrance le 04 juillet 1894. Il est le dernier enfant et unique garçon d'une famille de sept enfants. Son père, portier consigne de la marine au port de Brest, décède en 1902.
Étudiant, Eugène Squiban fréquente le collège Notre-Dame du Bon Secours à Brest. Il obtient son baccalauréat de latin-grec et mathématiques élémentaires. En 1911 il  entre au collège Saint Charles à Saint Brieuc où il prépare le concours d'entrée à l'Ecole navale.


Il quitte son statut d'étudiant en 1913 pour s'engager dans la marine pour une période de 8 ans.
Le 16 octobre 1913, élève à l'Ecole navale, il est à bord du "Duguay-Trouin" (croiseur) devenu bâtiment Ecole navale (Borda). Les cours de l'Ecole navale sont rythmés du lever à 05h40 jusqu'au souper à 19h15. Le week-end est réservé à des exercices en mer sur les bâtiments annexes tels que le "D'estrée" et le "Sylphe".


La première guerre mondiale va modifier profondément la vie d'Eugène Squiban qui a juste 20 ans. L'Ecole navale est fermée en août 1914. Les élèves de la promotion 1913 sont  affectés sur les unités combattantes pour leur deuxième année de formation.
Eugène Squiban vient d'être promu second-maître élève-officier quand il monte à bord du cuirassé "Gaulois" le 10 août 1914. Ce navire évolue en mer Egée, escorte des convois et participe aux opérations des Dardanelles.


En mars 1915, la division de l'amiral Guepratte, à laquelle appartient le cuirassé "Gaulois", participe à la bataille navale de Chanack lors du forcement du détroit des Dardanelles. Le "Gaulois" est endommagé par une mine et touché par l'artillerie turque. Promu aspirant de marine depuis le 05 février 1915, Eugène Squiban est récompensé de sa belle attitude au combat par une première citation datée du 19 mai 1915 en ces termes : "A toujours donné l'exemple du plus grand courage et entrain sous le feu".
Le 04 avril 1915, l'aspirant Eugène Squiban quitte le cuirassé "Gaulois". Il rejoint l'aviso-torpilleur "Casabianca" le 1er mai 1915 après un bref passage à bord des cuirassé "Jean-Bart" et contre-torpilleur "Bouclier".


Le "Casabianca", modifié en 1912 pour servir de mouilleur de mines, apporte son concours début juin 1915 au HMS "Euryalus" lors du mouillage de mines devant Smyrne (Turquie). Cette opération délicate n'est pas sans risque.

 

Le 02 juin 1915 une mine explose en surface très près du navire. Le 03 juin 1915, une mine explose prématurément à bord du "Casabianca" entraînant l'explosion de toutes les autres (emport maximum 97 mines). Le bâtiment fait naufrage à la suite des explosions entraînant la disparition de 85 officiers et marins.


L'aspirant Eugène Squiban est "mort à son poste, broyé par l'explosion du bâtiment sur une mine".
Cet officier a montré un comportement exemplaire au combat malgré son jeune âge. " Citation de l'attribution de la légion d'honneur 04/06/1919".
Il n'a pas encore 21 ans quand survient sa disparition tragique. Le parcours de l'aspirant Eugène Squiban est exceptionnel.

Il était Aspirant.
Son unité : Casabianca
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Croix de Guerre 14-18 avec palme(s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 03 juin 1915.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Casabianca

Photo-Casabianca_aviso_torpilleur-New_0

Aviso-torpilleur type d'Iberville(1895 - 1915) construit à Bordeaux, aux Forges et Chantiers de la Gironde. Commencé en août 1893, il est mis à flot le 21 septembre 1895. La même année, il rejoint Rochefort pour essais. Entre 1900 et 1904, il sert comme bâtiment central de la défense mobile à Bizerte....

Casabianca
9308
Squiban
Brest
Finistère (29)
GF
NULL
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Croix de Guerre 14-18 avec palme(s),Citation à l'Ordre de la Division
Acte de décès 1917/1809
C 12x17