Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Jean François Marie Guilcher

est né le 09 octobre 1895 à Ile De Sein (Finistère (29))

Jean-François Guilcher né sur l'île de Sein fait partie d'une fratrie de cinq enfants.

Son père, Pierre, comme la majorité des hommes de l'île est pêcheur, et sa mère, Marie, s'occupe du foyer.

Jean-François est probablement scolarisé sur l'île mais, très jeune, vers dix ans environ, il est initié au métier de la pêche par un tuteur. Il fallait notamment connaître parfaitement tous les rochers et écueils autour de l'île. Sa formation se poursuivra à bord des bateaux de pêche où il embarque en tant que matelot ou patron : tout d'abord sur le "Marie Stella" puis sur le "Sainte Anne" et enfin sur le "Reine d'Arvor".

La vie sur l'île de Sein à cette époque est très rude. C'est un territoire exigu et très souvent confronté au déchaînement des éléments. C'est une lutte permanente qui forge le caractère. Les femmes s'occupent du foyer mais elles ont aussi la charge du ramassage du goémon qui sert d'engrais à cette terre pauvre. Elles procèdent également au brûlage de ce goémon pour obtenir la soude dont on extraira l'iode dans des usines sur le continent.

Le 12 mars 1915 Jean-François Guilcher est appelé pour faire son service militaire comme matelot non breveté. Il est affecté au "2e Dépôt" à Brest du 12 mars 1915 au 5 septembre 1915. A partir de cette date il embarque sur le transport-hôpital "Vinh Long", en tant que matelot sans spécialité. Ce navire alors armé comme transport de troupes rejoint la "Division des bases d'Orient" où il sert un temps de centre aux marins de la "Direction du Port de Salonique".

Un peu plus tard ce bateau qui n'est plus adapté au transport des troupes subira une refonte pour être aménagé en navire-hôpital. Il sera opérationnel en juillet 1916.

Jean-François Guilcher débarquera alors et sera affecté sur le cargo à vapeur "Jean-Bart II". Ce navire est réquisitionné comme patrouilleur auxiliaire et affecté à la "Division des Bases d'Orient".

En janvier 1916 le "Jean-Bart II" est affecté au transport de l'armée serbe. Il coule le 2 Février 1916 par 41°N et 19°20 E, torpillé par le sous-marin autrichien "U-4 KUK", à 6 miles dans le SW du Cap Laghi au large de la baie de Durazzo (Albanie) dans l'Adriatique.

Jean-François Guilcher, âgé de 20 ans disparait avec ses camarades lors de ce naufrage.

Son décès est déclaré constant par jugement du tribunal civil de Toulon en date du 22 Août 1916. Son nom figure sur le monument aux Morts de l'île de Sein.

Il était Matelot de 3e classe.
Son unité : Jean Bart II
  • Médaille commémorative de la Grande Guerre
Il est décédé le 02 février 1916.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Toulon (83)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Jean Bart II

Jean-Bart-II

 

Le Jean Bart II était un cargo à vapeur construit en 1908 à Dunkerque aux Ateliers d’Etampes, chantiers de France. Mis en service en 1909 pour le compte de la Compagnie des Bateaux à Vapeur du Nord sous le nom de Jean Bart, il mesurait 45,4 m de long, avait une largeur de 7,9 m et un tonnage de 475 t. Il était équipé d’une machine à vapeur alternativ...

Jean Bart II
184491
Guilcher
Ile De Sein
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Médaille commémorative de la Grande Guerre
Livret famille parents
E 10x13