Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Persée - Sous-marin

Perse-250
Dakar
23 septembre 1940

Le sous-marin Persée (Q – 154) est un sous-marin à double coque de  1500 tonnes du type Redoutable, construit par les Chantiers Navals Français de Caen (CNF). Mis en chantier en avril 1929, à flot le 23 mai 1931, il est mis en service le 10 juin 1934.

Ses principales caractéristiques :

1550 t/6000 cv-Dimensions : 92,30 x 8,2 x 4,9 m-2 moteurs électriques de 1 000 cv – 2 diesels de 3000 cv-17 nds en surface, 10 nds en plongée-Équipage de 63 hommes-Canons et tubes lance-torpilles de 550 et 400 mm

-           

Après des affectations au sein de la 1ère ESM, et de la 4e ESM de la 2e escadre, il rejoint en 1936 la 2e flottille des sous-marins de l’Atlantique, et en 1939 la 6e DSM. En 1940 il escorte le câblier Alsace qui va réparer le câble des Canaries, et sera caréné par l’arsenal maritime de Cherbourg. En juin 1940 il quitte Brest pour rallier Casablanca puis Dakar. Il fait alors partie des sous-marins du groupe Atlantique.

Dans un contexte tendu, Dakar, faisant encore partie de l’État français sous Vichy, est une cible des forces dites « anglo-gaulliste ». Deux sous-marins, le Persée et l’Ajax seront coulés par des bâtiments anglais.

« Le 23 septembre 1940, vers 11h00, le Persée, commandé par le capitaine de corvette Lapierre, chasse son poste en surface pour attaquer deux croiseurs entrevus dans la brune ; la présence de hauts fonds l’empêche de plonger et il vient de lancer en surface ses torpilles avant quand des salves l’encadrent, tirées par par le croiseur Dragon et les destroyers Inglefield et Foresight. Les tubes arrière sont touchés, la coque épaisse trouée, un homme tué, le bateau coule. L’équipage évacue dans le plus grand calme et il est recueilli par l’aviso La Surprise.

Le lendemain, l’Ajax commandé par le capitaine de corvette Guimont, attaqué en surface par des avions et par le destroyer Fortune, sera conduit à évacuer son équipage. »*

*Le texte en italique est une copie du texte relatif au sous-marin Persée des pages 187 et 188 de la source 1

Sources :

Sources

1 – Les sous-marins français des origines (1863) à nos jours d’Henri Le Masson (Éditions de la Cité),

2 – Dictionnaire de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours (Tome 2 1870/2006) du lieutenant de vaisseau Jean-Michel Roche.

Sous-marin