Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Gloire à Jésus - Dundee

Gloire à Jésus
1909
Port-Louis (56)
200 milles sud-ouest des îles Scilly
25 septembre 1918

Le dundee "Gloire à Jésus" part de l’île Groix en convoi le 15 septembre 1918 et ne donne plus signe de vie à partir du 24 septembre du même mois.

Le commissaire aux transports maritimes, par un courrier au ministre de la Marine daté du 9 avril 1919, évoque cette disparition, souhaitant savoir si elle doit être attribuée à un évènement de guerre. "L’enquête opérée par les administrateurs des quartiers de Lorient n’a pas permis de [la] fixer avec une certitude, il convient que ces faits soient élucidés afin que la mention "Mort pour la France" puisse figurer à juste titre dans le jugement déclaratif de décès  que mon administration va faire prononcer à l’égard des marins disparus et afin que les veuves puissent par la suite invoquer en faveur des orphelins le bénéfice de la loi du 27 juillet 1917 sur les pupilles de la Nation".

Le Ministre répond que ses services n’ont pu recueillir d’informations sur cette disparition.

Le 11 avril 1919, le commissaire aux transports maritimes et à la marine marchande requiert le procureur de la République de la Cour d’Appel de Rennes de poursuivre la constatation judiciaire du décès des marins qui composaient l’équipage du "Gloire à Jésus" :

Malcos François, patron,45 ans, marié

Pensec Jean, matelot, 44 ans, marié

Le Douce  Jean-Pierre

Bariou Louis, matelot, 38 ans, marié

Stéphan Eugène, matelot, 43 ans

Bescond Yves-Marie, matelot, 36 ans, marié

Gourlaouen  Pierre, mousse, 14 ans.

La possibilité d’accéder aux documents allemands concernant la guerre 14-18 permet de confirmer que le "Gloire à Jésus" a bien été victime d’un sous-marin allemand.

Il s’agit du sous marin U46 commandé par le kapitänlieutnant Léo Hillebrand.

Sources :

Photo : coll.privée Jean-Pierre Le Gall – site www.bagoucozdz.fr

Dundee