Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Joseph Quéré

est né le 18 juin 1910 à Porspoder (Finistère (29))

Fils de François, marin pêcheur, et de Jeanne Perchoc, Joseph passe son enfance au pays des Abers à Porspoder.

En provenance de l’inscription maritime, Joseph devance l'appel pour son service militaire qu'il effectue dans la Marine Nationale (matricule : 3345 B 29). Il est incorporé au "2e Dépôt" à Brest le 30 septembre 1929.

Sa première affectation est le croiseur "Thionville" ancien croiseur autrichien "Novara" reçu par la France après la première guerre mondiale. Embarqué sur le croiseur "Suffren", nouvellement armé, il promu matelot de 2e classe et breveté de la spécialité de chauffeur le 1er mai 1930, l'année de ses vingt ans.

L'année suivante, en avril il est promu quartier-maitre. Il décide de faire carrière et signe son premier engagement le 30 septembre 1931.

Après quelques mois au "2e Dépôt" à Brest il rejoint le port de Toulon (83) en mars 1932. Il embarque alors sur les torpilleurs "Tornarde" et "Typhon" composantes de la 3e Division de torpilleurs (3e DT). Ces navires construits à Bordeaux (33) après la première guerre mondiale, torpilleurs de 1500 tonnes familièrement appelés les 3 tuyaux (Cheminées), appartenaient à la classe "Bourrasque" et filaient 33 nœuds.

Joseph épouse Joséphine Yvonne Jeanne Eozénou à Porspoder (29) le 24 août 1933. De cette union naîtront quatre enfants : André (1934), Roger (1936), Jean-Claude (1939) et Josiane (1940).

Revenu à Brest, il est affecté sur le contre-torpilleur "Valmy" le 1er mars 1935 à bord duquel il devient quartier-maitre de 1re classe. Ensuite il sert durant deux années à bord du contre-torpilleur "Epervier".  

Après une formation de 6 mois à "l’École des mécaniciens et chauffeurs de Toulon" il regagne Brest et embarque à bord du contre-torpilleur "Chacal" le 1er juillet 1938.

En mai 1940 ce bâtiment est engagé dans l’opération "Dynamo" (évacuation de la poche de Dunkerque) avec la "2e Flottille de torpilleurs et contre-torpilleurs" constituée des contre-torpilleurs "Jaguar", "Léopard" et "Chacal".

Le 24 mai 1940 le "Chacal", touché par les bombes des avions de la Luftwaffe, dérive en flammes avant de couler sous le tir des batteries côtières allemandes du cap d'Alprech près de Boulogne sur Mer (62).

Joseph est décédé à l'hôpital Pasteur du Havre le 25 mai 1940 des suites de blessures reçues au cours de l'engagement de son navire avec les forces ennemies.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune de Porspoder (29).

Il était Quartier-maître de 1re cl. Chauffeur.
Son unité : Chacal
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 25 mai 1940.
Son décès est inscrit à la commune de Porspoder
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Chacal

42

Pour essayer d'empêcher la prise de Boulogne par les Allemands, l'Etat-Major engagea la 2e flottille de torpilleurs et contre-torpilleurs dont faisait partie le Chacal. Le 24 mai 1940, le Chacal est attaqué, à 08 h 30, par la Luftwaffe, et disposant de faibles moyens antiaériens, il est touché par quatre bombes d'avions (Heinkel/Stukas) au Cap d'Alprecht près de Boulogne. Gravement avarié, il stoppe puis dérive en flammes sous le tir des batte...

Chacal
8021
Quéré
Porspoder
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
1941/8
C 12x17