Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Elisée Pierre Romet

est né le 25 mars 1908 à Charavines (Isère (38))

Elisée (Elysée) Romet est le fils de Joseph Pierre Romet et de Marie Alphonsine Joséphine Merloz ; la famille est établie à Charavines, en Isère (68), sur la rive sud du lac de Paladru, au nord-nord-ouest de Grenoble. Depuis des générations, les Romet y possèdent une petite ferme, mais gèrent parallèlement une menuiserie qu’ils font si bien fructifier que de nos jours (2015), elle existe toujours sous leur patronyme.
Elisée a deux frères cadets, Georges, né en 1912, et Gaston, né en 1915. Tous trois sont initiés par leur père, et dès leur plus jeune âge, au travail du bois. A 20 ans, le fils aîné est appelé à faire son service militaire. Incorporé à Toulon, il est affecté, le 24 novembre 1928, sur le cuirassé "Bretagne", qui vient de bénéficier d’une refonte à Brest, et sur lequel il est formé comme canonnier. Il y obtient le brevet élémentaire de la spécialité en janvier 1930, mais, ayant accompli ses obligations militaires, est congédié, le 15 avril de la même année, non sans avoir obtenu un certificat attestant d’une conduite exemplaire durant son service.
Il retourne alors travailler à Charavines avec son père, et, en 1936, ce dernier décide d’agrandir sa menuiserie en associant ses trois fils à l’entreprise.


C’est durant cette période qu’Elisée épouse Catharina Huezala, employée à la menuiserie concurrente de celle des Romet et située de l’autre côté de la rue. Deux garçons naissent de leur union : Robert, en mars 1937, et André, qui voit le jour le 1er janvier 1940 mais que son père n’aura malheureusement pas le bonheur de connaître beaucoup.


En effet, le 30 août 1939, Elisée est mobilisé sur le cuirassé "Bretagne" à bord duquel il a déjà servi. Le bâtiment qui constitue, avec son sister-ship la "Lorraine", la 2ème division de ligne, basée à Brest à sa création, a rallié Toulon en début juillet pour être intégré à la 2ème escadre de la flotte de Méditerranée et effectue des missions d’escorte de convois entre la Corse et le détroit de Gibraltar. A partir du 10 mars 1940, il fait partie d’un groupe occasionnel chargé d’acheminer jusqu’à Halifax (Canada) une partie du stock d’or de la Banque de France destiné à l’achat de matériels militaires aux U.S.A. ; au trajet retour, il escorte des cargos transportant des avions vers Casablanca (Maroc), puis Toulon.
Le 15 avril 1940, les cuirassés, "Bretagne" et  "Lorraine" appareillent de Toulon vers Oran, puis, le 3 mai 1940, en compagnie du troisième cuirassé de la série, la "Provence" quittent l’Algérie pour mouiller devant Alexandrie (Egypte) afin de renforcer la Mediterranean Fleet britannique et ainsi de s'entraîner avec nos alliés.
Mais des signes de l’imminence de l’entrée en guerre de l’Italie devenant de plus en plus évidents, la "Bretagne" et la "Provence", reçoivent l’ordre de regagner Oran (Mers el- Kébir), la "Lorraine" restant incorporée à une division britannique dans le secteur d’Alexandrie.


Le 3 juillet 1940, l'armistice avec l'Allemagne ayant été signé quelques jours auparavant, les deux sister-ships sont embossés perpendiculairement à la jetée de Mers el-Kébir lorsque, sur ordre de Winston Churchill, a lieu l'attaque de la flotte britannique. Le matelot canonnier Elisée Romet est tué à son poste de combat. Comme pour beaucoup de ses camarades, son corps n'a pas été retrouvé, mais sa sépulture est figurée par une tombe anonyme et son nom est gravé sur la stèle du cimetière marin de Mers el-Kébir.


Une plaque en marbre honorant sa mémoire est apposée au monument aux morts de Charavines sur lequel est inscrit son nom.

Il était Matelot de 1re classe.
Son unité : Bretagne (cuirassé)
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Il est décédé le 03 juillet 1940.
Porté disparu
Son corps repose au cimetière de Mer el-Kébir (Algérie)
Son décès est inscrit à la commune de Charavines (38 )
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Bretagne (cuirassé)

Cuirassbretagne

Bretagne : cuirassé construit à Brest en 1916. Après la capitulation signée par le maréchal Pétain, pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des Allemands, Churchill décide de détruire la flotte française qui stationne à Mers-el-kébir (6 km d'Oran) : opération Catapult. Les négociations entre les amiraux Somerville (anglais) et Gensoul (Français) échouent...

Bretagne (cuirassé)
9431
Romet
Charavines
Isère (38)
HF
180889,180891
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
Acte de décès 1941/14
C 12x17