Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Benoît Yves Marie Le Merrer

est né le 09 janvier 1889 à Langoat (Côtes d'Armor (22))

Benoît Yves Marie Le Merrer naît le 9 janvier 1889 au foyer de Pierre Le Merrer, chef cantonnier, et de son épouse Julienne Poustouler à Pleumeur-Bodou. Ses parents habitent Langoat, petite commune située dans le département des Côtes d'Armor (22).
Il est le troisième d'une fratrie de cinq enfants. Il passe son enfance à la Roche Derrien près de la rivière Le Jaudy dans les Côtes d'Armor. Sa mère disparaît prématurément à l'âge de trente-quatre ans, il n'a pas encore onze ans.


Il entre à l'école des mousses de Brest le 18 juillet 1904 à quatorze ans sur le navire-école "Bretagne" où il continue sa scolarité. Il s'engage à seize ans dans la Marine nationale le 3 février 1905, il est alors novice.
Il embarque le 1er janvier 1907 sur le croiseur "Amiral Aube" comme matelot de 3e classe. Ensuite, il reçoit une formation de fusilier marin à Lorient. Il est promu matelot de 2e classe le 1er décembre 1907 après avoir obtenu le brevet de fusilier.
Le 2 décembre 1909, il rejoint la 5e flottille des torpilleurs de la Méditerranée où il gagne ses galons de quartier-maître le 1er janvier 1911.
Il rejoint Brest le 14 janvier 1911.Il est affecté le 25 mars de la même année, à l'école des mousses embarquée sur le "Bretagne". Ce bâtiment prend le nom de "Armorique" en 1912.
Benoît Yves Marie Le Merrer obtient le statut d'inscrit maritime le 4 septembre 1912. Il est réadmis pour 3 ans au service actif.
Il se marie le 19 avril 1913 à Saint Pierre Quilbignon avec Marie Anne Aïdé Poncin et réside dans cette commune.


La mobilisation de la guerre 14-18 commence en août 1914. Le 16 août 1914 il rejoint le 1er régiment de marins et part sur Paris avec la mission d'assurer la police de la capitale sous les ordres du contre-amiral Ronarc'h. En octobre la brigade est désignée pour apporter son soutien à l'armée belge qui doit empêcher la progression des forces allemandes. Elle se dirige sur Melle puis sur Dixmude sur le canal de l'Yser avec la mission  de stopper l'avancée allemande.
Benoît Yves Marie Le Merrer est promu second maître le 1er octobre 1914. Le16 octobre 1914 commence la bataille pour la possession de Dixmude. Les pertes des défenseurs sont énormes, mais la brigade continue coûte que coûte.


Il est porté disparu le 10 novembre 1914 au cours de ces combats à l'âge de 24 ans. Il est cité pour son attribution de la Médaille Militaire :
"Mort glorieusement pour la France en faisant courageusement son devoir".

Son beau-frère, Jean François Poncin disparaît sur le cuirassé "Bretagne" à Mers El Kébir le 3 juillet 1940.
 

Il était Second maître.
Son unité : Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 10 novembre 1914.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des hommes

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.

dixmude-situation-10-oct-1914-11

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude

En 1914, à la déclaration de guerre, le d&eac...

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
9463
Le Merrer
Langoat
Côtes d'Armor (22)
HF
181002
Il a été décoré : Médaille Militaire
Transcription décès n° 873/1920
D 11x15